21/05/2009

L'Ascention

 

L'Ascension de Jésus au ciel : le désir du Ciel, l'espérance

ascension_50

1.       C’est encore aux apôtres qu’avec de nombreuses preuves il s’était présenté vivant après sa passion ; pendant quarante jours, il leur était apparu et les avait entretenus du Royaume de Dieu.

2.     Alors, au cours d’un repas qu’il partageait avec eux, il leur enjoignit de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’y attendre ce que le Père avait promis.

3.     « ce que, dit-il, vous avez entendu de ma bouche : Jean, lui, a baptisé avec de l’eau, mais vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés sous peu de jours. »

4.     Étant donc réunis, ils l’interrogeaient ainsi : « Seigneur, est-ce maintenant, le temps où tu vas restaurer la royauté en Israël ? »

5.     Il leur répondit : « Il ne vous appartient pas de connaître les temps et moments que le Père a fixés de sa seule autorité.

6.     Mais vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous. »

7.     « Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

8.     A ces mots, sous leurs regards, il s’éleva, et une nuée le déroba à leurs yeux.

9.     Et comme ils étaient là, les yeux fixés au ciel pendant qu’il s’en allait, voici que deux hommes vêtus de blanc se trouvèrent à leurs côtés.

10.  Ils leur dirent : « Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous ainsi à regarder le ciel ? Ce Jésus, qui, d’auprès de vous, a été enlevé au ciel viendra comme cela, de la même manière que vous l’avez vu s'en aller dans le ciel. »

Notre Père qui êtes aux cieux,
que votre Nom soit sanctifié,
que votre Règne arrive,
que votre Volonté soit faite sur la terre comme au ciel,
donnez-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés,
ne nous laissez pas succomber à la tentation,
mais délivrez-nous du mal.
Amen.

L'effusion du Saint Esprit au jour de la Pentecôte : les dons du Saint esprit

pentecote_50

 

  1. Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu, quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d’un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient.
  2. Ils virent apparaître des langues qu’on eût dites de feu ; elles se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent alors remplis de l’Esprit Saint et commencèrent à parler en d'autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.
  3. Or il y avait, demeurant à Jérusalem, des hommes dévots de toutes les nations qui sont sous le ciel. Au bruit qui se produisit, la multitude se rassembla et fut confondue.
  4. Chacun les entendait parler en son propre idiome. Ils étaient stupéfaits, et, tout étonnés, ils disaient : « Ces hommes qui parlent, ne sont-ils pas tous Galiléens ? »
  5. « Comment se fait-il alors que chacun de nous les entende dans son propre idiome maternel ? Nous les entendons publier dans notre langue les merveilles de Dieu ! »
  6. Tous étaient stupéfaits et se disaient, perplexes, l’un à l’autre : « Que peut bien être cela ? » D’autres encore disaient en se moquant : « Ils sont pleins de vin doux ! »
  7. Pierre, alors, debout avec les Onze, éleva la voix et leur adressa ces mots : « Hommes de Judée et vous tous qui résidez à Jérusalem, apprenez ceci, prêtez l’oreille à mes paroles.
  8. Non, ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez ; ce n’est d’ailleurs que la troisième heure du jour. Mais c’est bien ce qu’a dit le prophète :
  9. « Il se fera dans les derniers temps, dit Dieu,que je répandrai de mon Esprit sur toute chair. Alors vos fils et vos filles prophétiseront,vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards des songes. Et moi, sur mes serviteurs et sur mes servantes je répandrai de mon Esprit. »
  10. « Et je ferai paraître des prodiges là-haut dans le ciel et des signes ici-bas sur la terre. Le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang, avant que vienne le Jour du Seigneur, ce grand Jour. Et quiconque alors invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. »

Je vous salue, Marie, pleine de grâce ;
le Seigneur est avec vous ;
vous êtes bénie entre toutes les femmes ;
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte-Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen

La Dormition et l'Assomption de Marie au ciel : la bonne mort

ascension_marie_50

  1. A l'approche de l'heure de la réunion avec son Dieu, Marie pria pour l'accomplissement de la promesse que Jésus lui avait faite le jour de l'ascension. Les apôtres et plusieurs disciples furent convoqués par des anges dans diverses parties du monde, pour se rendre à Ephèse en toute hâte, auprès de Marie.
  2. Dans sa maison, Marie semblait au moment de mourir. Vers le soir, son visage était comme illuminé. Les apôtres s'approchèrent et Marie les bénit tour à tour. Elle parla à tous, et fit tout ce que Jésus lui avait enjoint à Béthanie.
  3. Pendant ce temps l'autel fut préparé, et les apôtres se revêtirent pour le service divin. Quand Pierre eut communié et donné la communion aux autres apôtres, il porta à Marie le saint sacrement et l'extrême onction.
  4.  A la réception de la sainte Eucharistie, une lumière éclatante entra dans Marie. Son visage était épanoui et souriant comme dans sa jeunesse. Ses yeux, pleins d'une sainte joie, étaient tournés vers le ciel.
  5. Alors le toit de la maison disparut montrant l'intérieur de la Jérusalem céleste. Il en descendit comme deux nuées d'innombrables anges, et une voie lumineuse se dirigea vers Marie. Une montagne lumineuse s'éleva de Marie jusque dans la Jérusalem céleste.
  6. Elle tendit les bras et son corps se souleva. Son âme sortit et les anges la séparèrent du corps qui retomba. L'âme de Marie entra dans la Jérusalem céleste et arriva jusqu'au trône de la très sainte Trinité.
  7. Le corps de Marie reposait le visage rayonnant, les yeux fermés, les bras croisés sur la poitrine c'était la neuvième heure comme l'heure de la mort de notre Sauveur.
  8. Puis le Saint corps fut lavé sans qu'aucun n'en voit la chair. On déposa des herbes aromatiques, des fleurs blanches, rouges et bleu céleste. Puis le corps fut enveloppé dans les linges et placé dans un cercueil léger.
  9. Les apôtres se relayèrent pour le porter au sépulcre. Il faisait tout à fait nuit quand on ferma le tombeau. Une voie lumineuse descendit du ciel, et avec elle une forme brillante semblable à l'âme de Marie, accompagnée de la figure de Notre-seigneur.
  10. Le corps de Marie sortit resplendissant du tombeau, transfiguré, s'unit à son âme, et s'éleva vers le ciel. La figure de Jésus-Christ, avec des rayons partant de ses cicatrices, planait devant elle.

00:18 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jesus, esprit, marie, ascention |  Facebook |

Commentaires

:) c'est super.le blog est ben fait ce qui est autour aussi,bonne continuation et bonne chance!

Écrit par : kitty | 08/11/2009

Les commentaires sont fermés.