19/11/2009

Témoignages du passage de la mort vers l'au delà

1268225754

Témoignages du passage de la mort vers l’au delà

R. Crookall, dans son ouvrage Out of the Body Expériencesdonne une vingtaine d'exemples dont deux sont repris par K. Ring :
Estelle Roberts décrivit ainsi la transition de son mari :
Estelle décrit ainsi la transition de la mort son mari Estelle
Roberts décrivit ainsi la transition de son mari :

« J'ai vu son esprit quitter le corps. Il est sorti par sa tête et s'est peu à peu modelé en une réplique exacte de son corps terrestre.

 Il est resté en suspension à environ trente centimètres au-dessus de son corps, étendu dans la même position horizontale et relié à la tête par une corde. Puis la corde s'est brisée et la forme spirituelle s'est éloignée en flottant et a traversé le mur »

L'autre récit provient d'un médecin du XXe siècle. Voici donc comment le docteur R.B. Hout nous décrit la mort de sa tante.

 « Mon attention fut attirée... juste au-dessus de son corps physique, par quelque chose en suspension dans l'atmosphère à peu près à une soixantaine de centimètres au-dessus du lit.

 Terre et esprit

 Je n'ai tout d'abord distingué rien de plus que le vague contour d'une substance brumeuse semblable à du brouillard. Il semblait n'y avoir là, en suspension, qu'une brume immobile. Mais, comme je regardais, peu à peu cette vapeur inexplicable prit du volume, devint plus dense, compacte, et se condensa sous mes yeux. Puis je fus ahuri de voir se dessiner des contours précis pendant que cette substance brumeuse prenait une forme humaine...
Je compris rapidement que je voyais un corps ressemblant au corps physique de ma tante...

esprit de femme


Le corps astral [le terme est de Hout] restait en suspension, horizontalement, à moins d'un mètre au-dessus de sa contrepartie physique... J'ai continué de regarder et... le corps de l'esprit [ce terme est à nouveau de Hout] me sembla devenu complet. Je distinguais nettement ses traits. Ils étaient similaires à ceux du visage physique, mais rayonnaient de paix et exprimaient la vigueur au lieu de la vieillesse et de la douleur. Les yeux étaient fermés comme sur un sommeil paisible et une luminosité paraissait irradier du corps de l'esprit.

 astral

Tandis que j'observais le corps de l'esprit en suspension, mon attention fut attirée, de nouveau intuitivement, par une substance argentée qui ruisselait de la tête du corps physique vers celle de l'esprit du double. Puis je vis la corde de liaison entre les deux corps. Et, tout en regardant, je me disais intérieurement : la corde était attachée après chacun des corps à la protubérance occipitale, juste à la base du crâne. À son point de liaison avec le corps physique, elle s'épanouissait en éventail et de nombreuses brindilles séparées se rattachaient séparément à la base du crâne. Mais, en dehors de ses points d'attache, la corde était ronde et d'un diamètre d'environ deux centimètres et demi. Sa couleur était celle d'un rayonnement lumineux translucide et argenté. Elle semblait vibrer sous l'effet d'une énergie intense.

 Je voyais des pulsations lumineuses la parcourir depuis le corps physique en direction de l'esprit du double. À chaque pulsation, le corps de l'esprit prenait vigueur et densité tandis que le corps physique paraissait plus apaisé et inerte... À ce moment, les traits devinrent très distincts. Toute la vie se trouvait dans le corps astral... les pulsations de la corde s'étaient arrêtées... Je regardai les brindilles de la corde qui s'ouvraient en éventail à la base du crâne. Chaque brindille claqua... la séparation finale était imminente.

Un double processus de mort et de naissance allait s'ensuivre... la dernière brindille de connexion de la corde d'argent craqua et le corps de l'esprit fut libre. Le corps de l'esprit, qui se trouvait jusque-là en lévitation (étendu sur le dos) se redressa... Les yeux fermés s'ouvrirent et un sourire éclaira les traits rayonnants. Elle m'adressa un sourire d'adieu et disparut.

J'ai été témoin du phénomène ci-dessus comme d'une réalité entièrement objective. J'ai vu les formes de l'esprit par mon regard physique. »


colombe, paix

Et, il y en a encore pleins d’autres témoignages et livres parlant de nos chers disparus de l’au-delà  dont je vous ferai part un peu plus tard…

19:49 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : mort, passage, au dela |  Facebook |

Commentaires

Du soleil intime jusqu'au soleil ultime: en et hors soi! il y a le cordon solaire reliant l'individu au nombril jusqu'au soleil!

Écrit par : clairefontaine | 19/05/2010

le maitre intime vient du soleil ultime et y retourne par le cordon solaire.C'est pourquoi, Il est non-né, incréé et acausal: Indépendant, libre et impérissable...! Voilà! C'est ainsi!

Écrit par : clairefontaine | 19/05/2010

Bonsoir,
Merci pr cette belle page d'un temoignage haut en couleur et touchan le coeur. Je suis interessee par cette question et voudrais surtout des temoignages sur les suicides et leur vie apres. C'est pour rassurer des parents dans la tourmente et les aider a faire leur deuil. Merci pr vos lumieres et autres liens interessants, en anglais egalement.

Écrit par : Susan | 21/07/2011

Bonsoir chère Susan,

Je suis désolé pour ma réponse tardive, j’étais absente et n’avait pas accès à mon blog.
Merci de votre commentaire et d’apprécier mes écrits, je vais tenter de vous répondre sur ce cas précis de personnes décédées par suicide d’après ce que j’en sais, pour être franche, je n’ai personnellement jamais eu de contact avec un être qui a mis fin à ses jours volontairement.
Mais, vous pouvez déjà rassurer les parents ou amis de ces personnes, car je sais par d’autres contactes, qu’ils ne sont pas délaissés et surtout qu’ils sont bien entourés d’amour.
Bien sur, ils vont devoir expliquer leur geste malheureux et on va leurs faire comprendre que la vie sur terre est un passage obligé, qu’ils on fait une erreur en se suicidant.
Pour vous en savoir plus, je vous dirige sur un site qui pourra peu être vous répondre mieux que moi. www.outre-vie.com

Écrit par : plante | 08/08/2011

Les commentaires sont fermés.