21/03/2012

Ensemble

 

ensemble dans le même train.jpg

 

Ensemble, ils sont partis

Ensemble, ils sont unis

 

Leur voyage est fini ici bas

Mais se poursuit dans l’au-delà

 

Ils sont arrivés auprès du Seigneur

Ces êtres chers à notre cœur

 

Ensemble, main dans la main

Ensemble, sur le même chemin

 

On garde précieusement des souvenirs

Aujourd’hui, demain et dans l’avenir

 

Ils sont dans nos esprits pour toujours

Dans nos cœurs remplis d’amour

 

Ensemble, nous serons plus fort

Ensemble, pour adoucir la mort

 

Tous, sans aucun barrage

Vibrant dans un ultime hommage

 

Peu importe les religions

On est tous pleins d’émotions

 

Ensemble, d’étoiles au firmament

Ensemble, brilleront éternellement !

 

étoiles et coeurs.jpg

 De Plante

 

23:10 Écrit par plante dans la mort | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mort, ensemble, ciel, étoiles, coeur, audelà |  Facebook |

25/10/2009

A la mère de l'enfant mort

les_anges_32

A la mère de l'enfant mort

Oh! vous aurez trop dit au pauvre petit ange
Qu'il est d'autres anges là-haut,
Que rien ne souffre au ciel, que jamais rien n'y change,
Qu'il est doux d'y rentrer bientôt;

Que le ciel est un dôme aux merveilleux pilastres,
Une tente aux riches couleurs,
Un jardin bleu rempli de lis qui sont des astres,
Et d'étoiles qui sont des fleurs;

Que c'est un lieu joyeux plus qu'on ne saurait dire,
Où toujours, se laissant charmer,
On a les chérubins pour jouer et pour rire,
Et le bon Dieu pour nous aimer;

Qu'il est doux d'être un coeur qui brûle comme un cierge,
Et de vivre, en toute saison,
Près de l'enfant Jésus et de la sainte Vierge
Dans une si belle maison!

Et puis vous n'aurez pas assez dit, pauvre mère,
A ce fils si frêle et si doux,
Que vous étiez à lui dans cette vie amère,
Mais aussi qu'il était à vous;

Que, tant qu'on est petit, la mère sur nous veille,
Mais que plus tard on la défend;
Et qu'elle aura besoin, quand elle sera vieille,
D'un homme qui soit son enfant;

Vous n'aurez point assez dit à cette jeune âme
Que Dieu veut qu'on reste ici-bas,
La femme guidant l'homme et l'homme aidant la femme,
Pour les douleurs et les combats ;

Si bien qu'un jour, ô deuil ! irréparable perte !
Le doux être s'en est allé !... -
Hélas ! vous avez donc laissé la cage ouverte,
Que votre oiseau s'est envolé

 

colombe blanche
 

Victor HUGO (1802-1885)

 

23:04 Écrit par plante dans la mort | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : enfant, mort, victor hugo |  Facebook |

23/02/2009

Pas de mort mais amour

amour immortel

La mort, il n'y en a pas!                                           


La mort, il n'y en a pas!                     

C'est juste une délivrance                  

De ce corps d'ici bas                          

Dépouillé de sa souffrance

La "vie", elle est après                         

Dans un monde meilleur                       

Un ciel si loin, si près                               

Royaume de notre Seigneur               

S'échappe alors l'esprit                           

Vers les rayons de l'invisible                       

Bien vivant, je vous le dis                         

Relisez donc la Bible                                 

Abandons de l'enveloppe terrestre 

L'âme reflète toute cette vie

Sublime ou obscure, elle atteste

Dans l'au- delà notre survie

Avec un coeur rempli d'amour

Notre Père l'Eternel est là

Il nous attend et tout autour

Nos chers parents tendent les bras

Dans un grand halo de lumière

On se retrouve tous ensemble

Puis, nous guide vers nos sphères

Et c’est de bonheur que l’on tremble

Toutefois, avant tout cela

L’esprit doit se purifier

Franchir toutes les étapes et là

Se débarrasser de nos impuretés

C’est l’Amour qui gagne le combat

Du tout début, jusque la fin

Souvenez-vous, ne dit on pas

« Qui aime bien, châtie bien »

Puis, l’âme poursuit son voyage

Baignée de tendresse et d’amour

Peut alors poser son bagage

Sous sa vraie forme…brille au grand jour.

De plante

 

17:27 Écrit par plante dans la mort | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

09/02/2009

La mort d'un cher

La mort d'un cher

enterrement

Quant la mort frappe à votre porte

On est tous très désemparés

Que l'on soit blanc, noir, jaune...qu'importe

C'est la même façon de pleurer

Nos larmes, nos cris ni pourrons rien

Que soulager notre douleur

Ils sont partis, on le sait bien

Avec un bout de notre coeur

Le temps effacera le temps

Du trou béant dans notre chair

Mais, il faudra encore lontemps

Pour accepter la mort d'un cher

Les jours, les mois défileront

La peine un peu s'effaçera

Les blessures se refermeront

Doucement la vie reprendra

L'espoir est là pour ceux qui crois

Que l'on se retrouvera un jour

Pour celà, il faut avoir la foi

D'attendre ce jour avec amour

De plante

 

18:15 Écrit par plante dans la mort | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |