12/08/2017

Message de l'au delà

l'amour,aimer est l'essentiel

Comme promis,voici le premier message de mon JM

l'au dela existe,la mort n'est pas

message de l'au dela

message de l'au dela 2

 

fil vers l'invisible, contact avec nos disparus

Voici en clair ce que JM m'écrit :

 

Je t'aime je suis fier de toi tu te débrouille très bien sans moi ne pleure pas je sais que tu le voulais pas tu m'aide autrement c'était moi l'homme de la maison quand même pour faire ce que tu fais dans la maison en plus maintenant non tu n'était pas paresseuse je sais que parfois tu avait vraiment très mal au dos oui heureusement que Cathy est là pour te masser (Cathy est une amie) oui je vois tout ce qu'ils font pour toi ils sont tous formidables je suis fier aussi de mon fils Fabrice est bien courageux je l'aime fort oui Barbara aussi il faut que la vie continue oui tu as raison je te dirige parfois là où tu doit aller chercher (il arrive parfois que je ne sais pas où JM avait mis tel ou tel choses et que je trouve en lui demandant peu après, en pensée ou en écrivant, j'ai une vraie conversation avec mon JM, je lui pose des questions, il me répond ou me dirige)

je ne m'ennuie pas je t'assure j'ai beaucoup a apprendre sur le monde de la mort je doit m'y habituer aussi je suis bien oui un peu ce que Franco t'a dit (Franco est un ami décédé en 2011, bien comme dans un bon fauteuil) oui je peu voir mes parents , mes amis mes animaux (décédés eux aussi) Rudy aussi il t'embrasse fort (mon petit garçon décédé en 1976) oui nos sentiments sont différents mais l'amour reste c'est comme Jésus te l'a dit l'amour est l'essentiel du monde des vivants et des morts oui on se rejoindra tous un jour je suis dans un grand jardin pleins de fleurs de toutes sorte oui je peu les sentir et même les toucher mon corps physique que j'avais n'est plus j'ai un corps léger je peu aller d'un point à un autre juste en le voulant oui sur la terre pour le moment pour t'aider et au ciel aussi je peu voir qui je veux oui c'est bien mieux que sur la terre vivant maintenant je suis mort Andrée mais je suis toujours le même j'aime plaisanter et rendre service c'est bien une autre vie après la mort oui je peux aller voir qui je veux Fabrice où il est BB aussi même Léopold (son frère) dans sa maison ou Roger (autre frère) j'y serai demain pour son anniversaire oui je sais que tu ne saura pas y aller moi je serai la-bas oui c'est bien continue je ne sais pas peu être qu'ils sont sincères oui je pense qu'il accepterons oui je suis bien obligé de te croire maintenant puisque je t'écris c'est bizarre mais c'est moi avec toi JM

 

(JM était un peu septique concernant l'écriture automatique que je reçois, mais il m'avoue qu'il est bien obligé de me croire a la fin de cette première lettre)

l'invisible le fil tendu,contact de l'au dela

Je vous retrouve plus tard pour d'autres témoignages

de l'autre coté, invisible mais vivant

Votre plante

Nom

 

09/08/2017

Aujourd'hui, 9 août 2017 et Saint Amour

mon JM,mon Amour

Me revoilà, cela fait exactement 3 mois aujourd'hui ce 9 août que j'ai perdu mon JM, mon Amour.

Comme je vous l'ai promis, je vous donnerai son 1er message écrit dans quelques jours, JM continue toujours à me soutenir et être présent pour moi, je communique chaque jours avec lui depuis le 3em jour après son départ.

envol vers le ciel

je voudrais vous écrire quelques mots sur un film que j'ai vu ce 17 juillet 2017 à la télé, le titre « une merveilleuse histoire du temps »

c'est un film sur la biographie d'un physicien qui étudie le temps, James Marsh, étudiant de l'université de Cambridge, tiré d'une histoire vraie, très bien fait, très touchant, que je vous conseille de voir.

On y parle de trous noirs qui englobent l'univers, l'espace et le temps puis disparaissent à leur tour, ces trous noirs sont entourés d'un halo lumineux.

D'après ce que je sais par mes contacts de l’au-delà depuis 13 ans maintenant, après notre mort, le temps n'existe pas là bas où les âmes vont après leur passage sur la terre.

Ce passage est forcément vers un point lumineux car je sais aussi que dans l'au delà la lumière est omniprésente.

mort et vie

Donc 1 : on sait que le temps n'existe pas

2 : la lumière toujours présente

3 : le plus important les morts sont vivants, c'est idiot de dire « mort » car nos disparus sont plus vivants que nous, ils sont ressuscités dans leurs âmes, débarrassés de leurs enveloppes de chair, sans maladies, sans handicaps ! C'est plus juste de dire « disparus » car pour la plupart de nous, même pour moi, on ne les voies plus, c'est cela le plus difficile, ne plus les voire à nos côtés, ne plus pouvoir les toucher, les serrer dans nos bras, mais nos disparus sont bien là, invisibles mais vivants !

la mort, une vie après la mort

Moi-même, j’entends, cette 3em oreille où téléphone sans fil dont je vous parle depuis longtemps, j'ai beaucoup de chance d'avoir reçu ce don, d'autres peuvent voir où ressentir ces esprits, mais attention tous ne sont pas corrects, ces dons nous on été donné gratuitement du ciel, donc méfiez- vous des personnes qui se disent médium de ci et de là et se font payer parfois très cher.

l'âme, l'esprit

Si vous lisez la bible où un autre livre religieux, n'importe quel prophète nous rende la parole reçue gratuite du ciel, la vérité est gratuite comme l'amour, tout comme l'aide à son prochain, vous pouvez faire des dons volontaires, mais personnes ne peut vous obligez à payer pour cela, en générale, lorsque l'on donne, c'est un don d'amour et on ne le vend pas !

phophète

A très bientôt    Votre plante

je cesse de douter

prénom

 

 

05/07/2017

Ecrit pour mon JM

 

Voici un texte d’une chanson de Robert Cogoi que j’ai modifié, je vous donne le vrai texte juste après.

coeur

Chanson pour mon JM

mon JM,mon Amour

Pardonnez-moi Seigneur

Pardonnez mon erreur

D'avoir laisser la prière de côté

Pardonnez moi Seigneur

S'il y a longtemps que mon cœur

A oublier la façon de prier.

 

C'était mon univers

Mon paradis sur terre

Dans ses beaux yeux si purs

Je baignais dans l'azur.

Il était mon soleil

Le matin au réveil

Quand le ciel était gris

Et quand tombait la pluie

Pourtant, il est venu ce jour....

Où suppliant d'amour

En le voyant mourir

Quand tout aller finir

Vers Toi je me suis retourné

j'ai pleuré sur la croix

Mon Dieu, viens m'aider

Il s'en va !

 

Pardonnez-moi Seigneur

pardonnez mon erreur

D'avoir laissé la prière de côté

Pardonnez-moi Seigneur

S'il y a longtemps que mon cœur

A oublié la façon de prier.

 

Il était mon amour

Le soleil de mes jours

La flamme de mon cœur

Ma source de bonheur

Ensemble on a bâtit

Une maison, un paradis

Un super grand puzzle

Au bord d'une ruelle

Quarante quatre ans d'union

S'aimer avec passion

Mon Dieu, Je t'en supplie

Il est toute ma vie

Tu sais combien je l'aime

Tu sais combien ma peine

Mon Dieu, aide-moi à continuer.....

 

Tu m'a compris Seigneur

Pardonnez mon erreur

Je sais qu'il est vivant

dans l’au delà pourtant

Il me parle Seigneur

Apaise toutes mes peurs

L'espoir est là un jour de le revoir !

coeurs,nuage, vivant

espoir

De plante

 

Voici les vraies paroles de Robert Cogoi

 

 

Pardonnez-moi, Seigneur
Pardonnez mon erreur
D'avoir laissé la prière de côté
Pardonnez-moi, Seigneur
S'il y a longtemps que mon cœur
A oublié la façon de prier

C'était mon univers
Mon paradis sur terre
Dans ses beaux yeux si purs
Je baignais dans l'azur
Elle était mon soleil
Le matin au réveil
Quand le ciel était gris
Et quand tombait la pluie,
Pourtant il vint ce jour
Où suppliant d'amour
En la voyant partir
Quand tout allait finir
Vers toi je me suis tourné
J'ai pleuré sur la croix
Mon Dieu, viens m'aider
Elle s'en va !

Pardonnez-moi, Seigneur
Pardonnez mon erreur
D'avoir laissé la prière de côté
Pardonnez-moi, Seigneur
S'il y a longtemps que mon cœur
A oublié la façon de prier

Elle était mon amour
Le soleil de mes jours
Ma jolie petite fleur
Ma source de bonheur
J'aurais été pour elle
Son bon vieux chien fidèle
Gentiment à ses pieds
Le soir je me serais couché,
Mon Dieu, je t'en supplie
Elle est toute ma vie
Tu sais combien je l'aime
Fais qu'elle me revienne
Mais elle est loin de moi
Je ne peux plus espérer
Pourquoi ne m'as-tu pas exaucé ?

Pardonnez-moi, Seigneur
Pardonnez mon erreur
D'avoir laissé la prière de côté
Pardonnez-moi, Seigneur
Pardonnez mon erreur
J'ai renié parce que j'ai trop aimé

 

Vraies paroles de la chanson de Robert Cogoi

 

16:17 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : temoignage, mon jm |  Facebook |

04/06/2017

La Pentecôte

pentecôte,esprit saint,sagesse,amour

 

En ce jour, souvenir de la Pentecôte, je souhaite que l'Esprit Saint descente sur vous tous comme Il l'a fait en son temps sur les apôtres de Jésus, cette petite langue de feu, cette petite flamme perchée juste au dessus de vos têtes qui tout à coup vous rempli l'âme et le cœur de sagesse, d'amour et de bonheur illimité !

 

lettre de Jésus

Voici une lettre en écriture automatique que j'ai reçue le 1er mai dernier, une lettre de Jésus qui me demande de la diffuser le plus possible au monde et autour de vous, je devais le faire plus tôt, mais je n'ai pas pu vu les circonstances du décès de mon JM. Mais je vous le demande à vous tous faite le, c'est très important.

Je vous remercie beaucoup

cette lettre dit :

Je suis content, je sais que tu m'aime aussi

tu as raison, le monde a besoin de vérité,il faut qu'il

réagisse avant qu'il ne soie trop tard, je suis toujours

parmis eux, ceux qui ont la foi en moi je les aime et je les

défendraient farouchement devant mon père l’éternel

les autres, ceux qui n'écoute pas, ceux qui se bouchent

les oreilles volontairement, qu'ils craignent mon père car sa colère est grande, demandez sa

miséricorde et repentez vous chaque jour pour

vos fautes, mon père est juste et bon pour tous ses

enfants, votre salut dépend de vous seul, comprenez

le, supprimez la violence, mettez mes paroles dans

votre bouche, aimez vous les uns les autres comme je

vous ai aimés, soyez bons et justes, donnez on

vous le rendra plus encore, il est encore temps

de changer, de vous formez par l'Esprit Saint

qui est en moi, venez je vous conduirez sur le

chemin de mon royaume

Jésus

 

pentecôte,lettre de jésus

 

andrée gif.gif

Votre plante

 

 

06:05 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pentecôte, lettre de jésus |  Facebook |

31/05/2017

Pour vous dire......

Jésus nous acceuil.jpg

Bonsoir à tout mes lecteurs

 

Ce soir, je reviens un peu écrire sur cœur d'écriture avec émotion pour vous faire part de ma peine du décès de mon JM mon cher et aimé époux depuis prés de 43 ans.

Il est parti le 9 mai dernier, emporté par 3 crises cardiaques sur à peine 2 heures de temps, la 1ere à la maison, la 2eme dans l'ambulance et la dernière à l’hôpital qui a été fatale.

JM n'était même pas cardiaque, il se portait comme un charme malgré ses 72 ans, ne prenait aucun médicaments du tout alors que moi j'en ai toutes une série !

Le Seigneur l'a repris tout simplement, c'était sans doute son heure de partir, mais si brusquement que j'en tremble si fort , mes sentiments se confondes entre la souffrance de ne plus le voir, le toucher, et la joie de le savoir heureux dans son corps glorieux là haut dans le Royaume de Jésus ,le savoir avec ses parents, ses amis et notre Rudy partis tous avant lui.

La journée, je travaille dans la maison, le jardin, les parterres, le poulailler et cela m’occupe beaucoup, le soir et les nuits sont plus difficiles , il me manque terriblement !

priez,salut

Je prie et le Seigneur m'aide à supporter son absence, pourtant mes larmes coulent souvent malgré que je sais que cela ne le fera pas revenir, mes 3 enfants sont très présents et formidables et me soutiennent, mais la vie reprend ses droits, ils ont leur famille, leur travail, je me doit de respecter tout cela et je doit montrer à mon JM qui me voie du ciel que je suis capable de me prendre en main, de prendre soins de notre maison, son » puzzle » comme il disait car il y avait toujours à améliorer quoi que se soie à l'intérieur comme à l'extérieur.

JM avait de très nombreux amis et connaissances, il avait un sourire pour chacun, un petit mot pour remonter le morale, pour aider, même s'il ne connaissait pas la personne, une caissière, une autre dans la rue, aux guichets de toutes sortes en attendant son numéro, courtoisie en voiture en laissant sa place aux autres en faisant de grands sourires où de grands gestes à la personne concernée.

Mon JM était de même avec moi, ses enfants, sa famille vous l'imaginez, encore bien plus, aux petits soins, à la moindre demande de ma part, il accourait laissant son travail en plan, me faisant des surprises toujours des plus agréables, dernièrement JM en avait caché une pour la fête des mères, je l'ai découverte il y a quelques jours seulement encore dans son carton d'emballage, un nouveau banc pour le jardin ! Imaginez mon émotion !

Je vous parlerai bientôt encore de lui, de ce qu'il m'a dit depuis déjà le 3eme jours après sa mort, JM est bien vivant, croyez le, il y a bien une autre vie après la mort.

 

Votre plante    

tplante, signature

 

 

 

 

00:52 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : témoignage, mon époux |  Facebook |

30/11/2016

Le bon chemin

Chemin du ciel

Le chemin du ciel

La foi nous conduit au Seigneur, croyez en lui !

Si vous avez trouvé le bon chemin qui mène à Dieu, suivez le le plus droit possible même si parfois le brouillard vous empêche de bien voir, il y a toujours une petite lueur qui brille dans la trouée vers la lumière.

Le Seigneur Jésus est avec nous, Il marche à nos côtés, nous guide pas à pas vers son Royaume.

le bon chemin de la foi

Le Christ ne nous oblige pas à le suivre, nous sommes maître de nos choix, on hésite parfois, on doute, on a envie de prendre le sentier de gauche où de droite ; marchez tout droit dans la lumière, ne restez pas dans l'ombre, montrez vous au grand jour, sincère, bon et positif, généreux, aimant et prêt à aider si quelqu’un chute autour de vous.

chemin-avec-jesus.jpg

texte marcherons ds la foi.jpg

Il y a des embûches, des tentations malicieuses, mais courage, tenez bon, votre salut en dépend ; suivons Notre Seigneur avec sérénité, la récompense est au bout du chemin ; un but pour votre âme pour atteindre l'Amour suprême, l’Éternel Notre Père à tous et la renaissance de notre esprit à une vie nouvelle dans l'éternité des cieux.

le salut est là

coeur de Jésus

Jésus Paradi

Votre plante Merci à tous

 

 

 

15:31 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chemin du ciel, jésus, paradi, salut |  Facebook |

09/12/2015

Une petite prière pour tous

 

Bonjour à tous, me revoici après quelques mois d'absence,
ma santé n'était pas assez bonne pour venir vous parler, je vais mieux aujourd'hui et je peu refaire avec modération un peu d'écriture.
En plus de mes ennuis de mobilité que j'ai depuis quelques années, j'ai eu de graves problèmes de vue, un glaucome aigu des deux yeux, plus à droite malgré tout où j'ai perdu la moitié de ma vue, les écrans, télé ou ordinateur, lecture, écriture, crochet que pourtant j'adore faire m'était impossible durant un bon moment.
On m'a soignée au laser un œil à la fois, pour le gauche, une seule fois à suffit, mais pour le droit, il a fallu s'y reprendre à trois fois.
Maintenant, j'y vois mieux mais ce n'est pas encore fini, en mars l'an prochain, il faut opérer un cataracte qui s'est installé en plus mais c'est moins grave.
J'ai le droit de regarder les écrans mais pas encore de trop encore, ni de faire des choses trop précises ou fixes pour bien guérir mes yeux.

J'ai besoin de votre aide si vous le voulez bien pour diffusez ce message le plus possible, cette prière pour tous, vous qui me lisez.
Je vous demande de faire une petite prière en union avec moi à n'importe quelle moment de la journée, moi personnellement, je la fait le soir avant de m'endormir, vous la faite quand vous le voulez peu importe, juste un petit moment qui vous convient.

prière,prier,paix,amour

Voici ma prière, dite-là et diffusez là partout, je vous en remercie beaucoup.
- Je remercie d'abord notre Seigneur de ma journée et de toutes choses qu'Il fait pour moi et pour les autres.

 

- Je demande au Seigneur de protéger toutes les personnes que j'aime, la famille, les amis, les animaux et les plantes, également sa protection pour toutes les personnes qui nous veulent du bien même si je ne les connaît pas vraiment ou pas du tout, que je les ai vu ou même si je ne les rencontre jamais.
- Je prie aussi pour les personnes qui souffrent dans le monde entier, maladies, accidents, attentats, guerres, les accidents dû au climat de la terre ou du ciel, la drogue, les viols, la faim, la soif, la mort et toutes les souffrances physiques ou morales que j'ai pu oublier, pour toutes atteintes à n'importe quelle vie sur cette terre, humaine, animale ou végétale.

Jésus,prier,paix,amour


-Je prie pour toutes les personnes qui ont perdus un être cher, pour que le Seigneur atténue leur peine.
- Je prie pour que ce monde, notre monde retrouve un juste milieu, plutôt que la balance penche un peu plus fort du coté de l'Amour, que la paix se base sur un peu plus d'équilibre.

paix,colombe,amour,Jésus


- Je prie pour tout les êtres qui se croient abandonnés de tous, qu'on ne les oublies pas.
-Je prie également lorsque l'on me le demande ou pour une personne qui souffre particulièrement, aujourd'hui, c'est pour une jeune fille de 14 ans « Océane » qui a eu un terrible accident de voiture.

Voilà, juste cette prière qui vous prendra un tout petit instant, une prière qui portera votre Amour en boule de neige partout dans le monde entier.

Ensemble prions

Jésus,prier,paix,amour

Si toutes nos bonnes pensées, ces milliers de particule de bonnes ondes traversent l'espace qui nous entoure, ensemble on pourrait espérer qu'elles puisse toucher les cœurs, les âmes ou l'esprit de tout êtres assez sensibles pour les recevoir, ses bonnes ondes se répandraient partout dans le monde et vous en bénéficierez aussi car chacun priera pour l'un et l'autre.

prière,prier,paix,amour


Lorsque vous aurez fini votre prière, fermez les yeux en silence, vous sentirez alors en vous l'énergie, l'Amour du Seigneur vous inonder, vous serez alors ses messagers en redistribuant cette Amour reçu, partout.
Chaque jour, vous vous sentirez apaisés, bien et tranquille.
Soyez confiants, tout cet Amour, cette énergie rayonnera autour de vous, chaque jour, le Seigneur sera avec vous !

Merci beaucoup

flam,bougie,prière,

 

      votre plante 

andrée

 

18:00 Écrit par plante dans Acceuil, Temoignages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prière, paix, amour, jésus |  Facebook |

04/11/2013

Du bonheur à partager

naissance,fille

 

J'ai une grande nouvelle à vous faire partager, nous sommes très heureux de vous annoncer la naissance de notre arrière petite fille Célia le 31 octobre 2013, la petite pèse 2,470kg et mesure 47 cm.

Tout c'est très bien passé, maman et le bébé se portent à merveille. Ma fille et son mari sont réjouis d'être grands parents à leur tour.

Votre plante

15:01 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : naissance, fille, heureux, partage |  Facebook |

25/10/2013

Puis en juin dernier..............

Puis en juin dernier..............

Nous sommes repartis en Provence avec des amis, ce n'était pas prévu du tout, mais au dernier moment, les personnes qui devaient accompagner ces amis se sont désistés ; et ils nous ont proposé de les remplacer si nous voulions bien.

Nous voilà donc sur la route du soleil avec notre voiture, nos bagages et notre chien partis pour la Provence.

Inouï n'est pas ! Nous qui n'avait plus pris de vacances depuis 15 années, on repartait à nouveau pour la deuxième fois la même année.

Là bas, c’était très bien également, nous avons eu du soleil, du ciel bleu et découverts pas mal de superbes villages de cette région.

Orgon et Plan d'Orgon où nous étions dans un gîte.

 orgon.jpg

voici le village d'Orgon

Cavaillons, St Rémy de Provence, Les Baux de Provence et sa carrière de lumière, Ysle sur Sorge, Gordes et le village des Bories, La Fontaine de Vaucluse, Roussillon et ses ocres, les marchés de Provence, qui fleurissent un peu partout et les bonnes senteurs qui les accompagnes.

Voici St Rémy de Provence

 St Rémy de Provence 08.jpg

Site archéologique

St Rémy de Provence 010.jpg

une rue de St Rémy de Provence

St Rémy de Provence 011.jpg

le musée

 Les baux de Provence

 les baux de Provence 06.jpg

les Baux de Provence 039.jpg

les Baux de Provence 027.jpg

son Église

les Baux de Provence 026.jpg

 

les Baux de Provence 021.jpg

le tombeau de Beati

 

les Baux de  Provence 015.jpg

une rue du village

carrière de lumières 003.jpg

la carrière de lumière

Ysle sur Sorge

 Ysle sur Sorgue en Provence 1.jpg

Ysle sur Sorgue en Provence 3.jpg

Gordes et le village des Bories

 Gordes en Provence 1.jpg

Village de Gordes

Gordes en Provence 23.jpg

la place du château

Gordes en Provence 12.jpg

l'ancien lavoir

les bories Provence 01.jpg

l'entrée du village des Bories

Gordes les bories 6@home.jpg

les bories Provence 015.jpg

La Fontaine de Vaucluse

 fontaine de Vaucluse Provence 01.jpg

  Fontaine de Vaucluse

une rue du village

Provence fontaine de Vaucluse 1@home.jpg

Provence fontaine de Vaucluse 2@home.jpg

fontaine de vaucluse

la roue du musée de papier

Fontaine de Vaucluse

Fontaine de Vaucluse

 Roussillon et ses ocres

 Roussilon,les ocres de Roussillon,Provence

Roussilon,les ocres de Roussillon,Provence

Roussilon,les ocres de Roussillon,Provence

Roussilon,les ocres de Roussillon,Provence

Roussilon,les ocres de Roussillon,Provence

Roussilon,les ocres de Roussillon,Provence,village

le village

Roussilon,les ocres de Roussillon,Provence

Belle, ma chienne à la sortie des ocres

 Les marchés de Provence

 les marchés de Provence

les marchés de Provence

les marchés de Provence,ails

Nous sommes allés visiter aussi Avignon avec ses remparts, son pont et bien sur La Cité des Papes.

 Avignon,Cité des Papes

Cité des Papes

Avignon,Cité des Papes

Avignon, Cité des Papes

Avignon,Cité des Papes

toujours la Cité des Papes

Avignon,Cité des Papes

Avignon,Cité des Papes, lepont d'Avignon

Avignon,les ramparts

les remparts

Nous sommes descendus plus bas encore vers la Méditerranée( notre amie de croisière) pour découvrir Marseille et ses calanques, ainsi que Cassis.

 Marseille

le port de Marseille

Marseille

Sa cathédrale et le nouveau musée

Marseille

Marseille

la porte de Marseille

Marseille

vue de Marseille

Marseille,Cassis

vue entre Marseille et Cassis

Marseille,Cassis

autre vue entre Marseille et Cassis

château,Cassis

le château à Cassis

 Les calanques

 les calanques,Marseille

les calanques,Marseille

petit port des calanques de Marseille

les calanques,Marseille

les calanques,Marseille

les calanques,Marseille

les calanques,Marseille

les calanques,Marseille

les calanques,Marseille

les calanques,Marseille

Nous avons suivi la côte de la grande bleue entre ses deux belles villes et vu encore d'autres beaux villages et de petits ports merveilleux avec de splendides paysages.

 la côte bleue,Cassis

la côte bleue,Cassis

la côte bleue,Cassis

la côte bleue,Cassis

Méditerranée, la grande bleue

Méditerranée, la grande bleue

Méditerranée, la grande bleue

Méditerranée, la grande bleue

Mais avant de quitter cette belle Provence,nous avons retrouvé nos nouveaux amis (ceux de la croisière) dans la région d'Orange et passé une journée inoubliable tous ensemble.

Des vacances remplies de très bons souvenirs gravés dans nos mémoires pour longtemps.

J'espère que je vous ai fait voyager un peu avec moi et que vous avez aimé ces souvenirs et photos partagés avec vous.

 A bientôt. Je vous embrasse

  Votre plante

 

 

 

12/10/2013

Après quelques mois d'absence

 

Après quelques mois d'absence

 

 

 Depuis quelque temps, je n'ai pas pu vous retrouver sur mon bloc.

 

Mon fidèle ordinateur que j'avais depuis 12 années est tombé en panne et est irréparable.

 

Voici seulement 15 jours que j'ai un nouveau PC, mais c'est diffèrent,

 

j'ai du mal à m'habituer à ces nouveaux programmes et ces nouvelles technologies. Lorsque l'on est plus jeune, on s'adapte plus facilement,

 

mais je crois qu'a mon âge, il me faudra un peu plus de temps pour retrouver mes marques et j'y arriverai, je me ferai un nouvel ami de cet incroyable machine !

 

Cette année, beaucoup de nouvelles choses sont arrivées dans ma vie et je compte bien vous en parler et les partager avec vous.

 

 En févier, nos enfants nous ont fait une énorme surprise pour nos 40 ans de vie commune (3 ans avant notre mariage, en 1973 et pas en 1976 jour de la perte de mon Rudy, voir dans « mon histoire ».

 

Donc, je disais, pour nos 40 ans, nos enfants nous ont offerts une croisière en Méditerranée...............

 

Oui, un rêve que je croyais presque irréalisable, et qui s'est accompli grâce à eux.

 

 

Une vraie merveille !

 

 

Depuis plus de 15 ans, nous n'avions plus voyagé et ce fut un vrai changement.

 

Tout d'abord l'avion, de Bruxelles jusque Milan, avec de très belles vues, regardez, je met des photos.

 

avion montagne.jpg

avion nuage.jpg

 

Puis le car pour arriver à Genova le port d'embarquement et là, un paquebot grand comme un immeuble de 15 étages, c'est très impressionnant quant on le voit pour la première fois !

 

genova italie.jpg

voici genova en Italie

 

divina  babord.JPG

 


Presque toute une journée de route et nous voilà pour le grand départ dans un bateau très luxueux, un peu trop pour nous, pas habitués à temps de clinquants,mais ravis de profiter de toutes les choses mises à notre disposition à bord, plus le théâtre et aussi des restaurants et buffets et bars.

 

Je vous fait visiter le paquebot Divina

 

divina 4 escaliers.jpg

les escaliers centrales

casino escalier.jpg

l'escalier du casino

divina bar.JPG

un des bars

la chambre.jpg

notre cabine

divina couloir.jpg

les couloirs des cabines où je me suis perdue plus d'une fois

pont divina.jpg

le pont

pont piscine.jpg

pont piscine

salon brun.jpg

un des salons

restaurant villa rossa.jpg

 un des restaurant

buffet3.jpg

le buffet fruits

buffet16.jpg

le buffet gourmand

théatre.jpg

le théâtre

spectacle18.jpg

un des spectacles

spectacle25.jpg

un autre spectacle

spectacle37.jpg

encore un spectacle, tous magnifiques les uns et les autres

 

Notre séjour a été très agréable, nous avons eu des escales en Italie, l'Espagne, le Portugal, Casablanca et les Îles Canaries à Tenerife, des paysages merveilleux, on en a pris pleins les yeux et d’inoubliables souvenirs, nous avons fait toutes les visites, et ce n'était pas de tout repos, je vous l'avoue, mais nous n'avons pas regretté un seul instant de cette croisière.

Regardez ces belles photos

 

malaga picasso musée.jpg

le musée Picasso a Malaga

malaga rue14.jpg

une rue a Malaga près du port

casablanca belle vue mosquée.jpg

la Mosquée  de Casablanca

madère jardin20.jpg

les jardins de Madère

madère jardin25.jpg

encore les jardins de Madère

tele carte.jpg

le passage du golf de Gibraltar

tenerife vue2.jpg

une vue de Tenerife

tenerife vue b.jpg

une autre vue du bateau de Tenerife

tenerife femmes.jpg

les femmes importantes de Tenerife

mer couché soleil.jpg

un couché de soleil sur la méditerranée

 

 

Nous avons été à Rome également en dernière escale, une journée ne suffit pas pour visiter cette ville prestigieuse, il y a tellement à voir..

 

rome21.jpg

Rome

rome28.jpg

Rome encore

rome fontaine de trevi.jpg

Rome, la fontaine de Trevi

Rome carte bateau.jpg

la carte du trajet du bateau

 

On s'est promis d'y retourner un jour quant l’occasion s'y prêtera.

Ensuite, le retour en sens inverse Genova, Milan et l'avion de nuit jusque Bruxelles.

 

vol milan brux14.jpg

Magnifique, ces lumières du vol de nuit


Nous avons eu la joie également de faire la connaissance d'un couple durant notre croisière, on ne s'est pas quitter pendant tout notre séjour s'est formée une belle et durable amitié entre nous.

 

 

 

Puis en juin dernier..............

 

 

 

La suite un peu plus tard............. A bientôt.


Votre plante

 

 

 

 

 

 

 

26/03/2013

La voix d'un ange

 

Une amie m’a envoyé cette vidéo et je veux vous la faire partager car ceci est la voix d’un ange pour nous faire comprendre que l’on doit absolument « croire » à un monde meilleur.

Regardez là, cela en vaut vraiment la peine, merci.

 

voix merveilleuse,ange,partage,croire,amour



http://epanews.fr/video/video/show?id=2485226:Video:1170981

 

Votre plante

 

 

21:35 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voix merveilleuse, ange, partage, croire, amour |  Facebook |

03/12/2011

Je me confie à vous

Chers lecteurs, chers amis,

Souffrance.jpg

 

Je suis restée quelques mois sans venir vous ouvrir mon cœur, vous comprendrez pourquoi, aujourd’hui, je me confie..

témoignage,vie,mort,audela,esprit,confiance,amour,bonté

 

Depuis cet été, j’ai subit de nombreuses épreuves, je voulais garder tout cela pour moi et me retrouver un peu.

En fin août, nous avons appris mon mari et moi-même que notre fille aînée 43 ans avait une maladie incurable des artères cœur- poumons, les spécialistes lui donne encore une durée de vie de 3 à 5 ans.

Si vous me lisez, vous vous souviendrez que j’ai perdu ma petite fille Mimi (la fille de ma fille) il y a 8 ans de la même maladie, je lui ai dédié un poème dans la rubrique

« A mes chers disparus » Mimi avait presque 15 ans, aujourd’hui, c’est sa maman qui est atteinte et espère de tout mon cœur qu’une greffe « cœur- poumons » pourra la sauver, la liste d’attende est longue, les enfants sont prioritaires, (Mimi en avait bénéficié mais une infection l’avait emportée un peu plus d’un an après), mais j’ai confiance, le Seigneur nous viendra en aide d’une façon ou d’une autre.

main-etoile-main1.jpg

Ensuite, début septembre, une de notre petite fille 2 ans a failli perdre la vie a cause d’un empoisonnement de la viande achée, on l’a sauvée in extrémiste, merci Seigneur, Toi bien veillant !

merci_11.jpg

En fin octobre, nous voilà durement frappés de nouveau, je perd ma sœur aînée 75 ans suite à une foudroyante embolie cardiaque….

Le lendemain de la mort de ma sœur, juste un jour après, notre meilleur ami 62 ans décède d’un cancer des poumons, nous avions appris sa maladie en même temps que lui, à peine 2 mois avant sa mort lorsqu’on lui a fait un scanner qui révélait des taches aux poumons, notre petite fille était  dans le même hôpital en septembre à cette époque.

Notre amitié durait depuis près de 45 ans, on se voyait très souvent, même plus que la famille, c’était comme un frère et encore plus….

Le poids du chagrin devenait très très lourd…

lvraie larme.jpg

.

Mais le sort s’acharnait,  le 15 novembre dernier, 3 semaines après la mort de ma sœur,  mon propre frère 65 ans est mort lui aussi emporté par un cancer, sa maladie lui avait duré plus de 5 années…

coeur brise.jpg

La souffrance est là encore bien présente de la perte de tous ces êtres si chers à mon cœur, de ne plus les voir, ne plus les embrasser ou simplement d’être ensemble avec eux, mais croyez moi, le monde de l’invisible, la vie après la mort existe vraiment !

Notre Seigneur, notre famille, nos amis sont bien là au-delà de la mort, leurs esprits restent vivants !

Je doutais encore de moi-même, ne sachant plus ou j’en étais à cause de ma peine, mais non…je les ai entendus, ils ont pris contact avec moi, mes disparus m’ont confirmer leurs existences de nombreuses fois depuis leurs morts.

Jésus nous acceuil.jpg

 

Un fil invisible me relie avec le royaume des cieux depuis 2004, je n’ai toujours pas compris le pourquoi, le comment  de ce don que m’a accordé le ciel, mais le fait est là, j’ai une troisième oreille que nos morts sont biens, que leurs esprits, âmes ou souffle de vie, qu’importe le nom qu’on leurs donnent, restent bien en vie.

Le corps meurt, qu’il soie enseveli, incinéré, disparu en mer ou même dispersé lors d’un accident d’avion, d’attentat ou tout autres, » l’Esprit reste vivant à l’infini » je reprend ce terme «  infini » qui m’a été confirmer.

témoignage,vie,mort,audela,esprit,confiance,amour,bonté

Voilà pourquoi, je me sent si apaisée et vous redit que la mort n’est pas une fin, que Dieu est là, qu’Il nous attend de l’autre côté rempli d’Amour, les bras grand ouverts pour nous confier ses secrets, nous éduquer et élever notre esprit à de belles et grandes choses. 

 

Notre destin c’est nous seul qui en avons les rênes pour le guider, la façon dont on se comporte avec notre propre vie ici bas, la façon dont le monde gère la planète Terre, les maladies, la pollution, toutes choses en bien ou en mal.

Le bien et le mal se combattent sans cesse, notre Père  nous aide de son mieux et c’est pas toujours facile.. »Aide toi et le ciel t’aidera » c’est un proverbe tout a fait réel !

la main de Jésus.jpg

C’est a nous de faire pencher la balance du bon côté, du côté de l’Amour, la confiance et la foi en Notre Seigneur.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, elle est parsemée d’épreuves les unes plus dures que les autres, on penche et plie comme un roseau mais on ne casse pas, on tombe et on se relève, on coule parfois, on se noie dans toute sortes de malheurs, mais on remonte toujours à la surface, la vie est un bien très précieux, malgré toutes ses difficultés il ne faut jamais y mettre fin volontairement et bouleverser l’ordre naturel de celle- ci, les joies et la tristesse se côtoient sans cesse, l’hiver semble dure et froid mais le printemps arrive chaque fois son flot de merveilles.

482.jpg

Il faut avoir la foi maintenant, aujourd’hui, rester positif et avoir confiance en Dieu là- haut qu’importe les religions du monde entier, ayez  confiance  en toute circonstance en Notre Père, jamais, non jamais  Il ne nous abandonnera et ne cessera de nous aimer.

crois en Jésus.jpg

Lorsque le doute s’installe, tournez vous vers Lui, plus fort qu’avant, il y a chaque fois une solution qui s’offre à vous par le biais du Saint Esprit, d’une chose incroyable qui se passera en vous. Le Seigneur n’y est pas indifférent, Il va nous aider à guidez notre vie, nous mettre sur le bon chemin, à nous de faire le bon choix.

témoignage,vie,mort,audela,esprit,confiance,amour,bonté

Le maître mot est l’Amour, ensuite vient la bonté et la confiance, c’est l’ABC de la foi universelle.

 

Amour      Bonté      Confiance

 

12/06/2011

12juin 2011, 35 ans aujourd'hui

 

Aujourd’hui, nous sommes le 12 juin 2011, c’est l’anniversaire de mon mariage et la mort de mon petit Rudy, il y a 35 ans que Jésus l’a pris dans ses bras et lui donne tout son Amour (voir mon histoire)

image00666.jpg

On ne t’oublie pas mon petit Amour, maman et papa sont là

Le ciel m’a fait un don immense de pouvoir communiquer avec toi, de te parler, d’écrire et t’entendre comme un fil invisible, mais si réel !

 

Les années passent et défilent, mais rien ne nous séparera, au contraire, on se rapproche plus encore, seul le destin et notre Seigneur scelleront notre rencontre, en attendant ce jour, Jésus me guide et me conseille et je lui fais confiance !

anniversaire,mariage,rudy,mort

 


 

00:32 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anniversaire, mariage, rudy, mort |  Facebook |

09/03/2011

La suite du message de l’au-delà de mon Rudy

 

ange,petit,garçon

 

La suite de:

Il m’écrit : j’avais essayé de te contacter plus tôt maman,déjà quand tu attendais ma sœur Barbara, je crus que tu avait »…..

  « compris et non, alors, je t'ai laissé avec elle, puis lorsque tu as écrit la lettre a Flair,(voir dans témoignage*mon histoire*) je t’ai contacté de nouveau, toujours sans résultats, les années ont passés et puis je suis venu à toi de nouveau et là, tu mas entendu, j’étais super content »

 

Je lui demande si il est encore content de me contacter ?

 

Rudy me répond : « oui, bien sûr, je le suis encore petite maman chérie »

q6fo1tcz.gif

Je lui demande pourquoi, il ne m’a pas contacté depuis longtemps en écritures automatiques, si j’avais fait quelque chose de mal ? Voir le témoignage *messages suivants de mon Rudy*

 

Mon petit me répond : « il fallait que je termine mon passage final, non, il fallait que Jésus te prévienne et que tu l’entende aussi »

Il termine ainsi : « je vais te laisser avec tes occupations, je t’écrirez bientôt »

Rudy signe d’un cœur avec son prénom dedans et écrit encore :                          «  je t’aime maman »

rose-coeur-maman.gif

Voici son message tel quel

 

 

lettre rudy 2 aprés maman.jpg

 

 

 



20:23 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coeur, messages, petit, garçon, amour |  Facebook |

suite du message de ma mère

Et voilà la suite, mon Rudy m’écrit ceci :

 

« je suis là maman, oui j’ai déjà vu des fleurs et des arbres ainsi que des rivières et aussi la mer »

Je lui avais demandé s’il avait déjà vu de belles choses au paradis, il m’a répondu et continue comme cela à la suite d’un autre mot :

« il y a aussi des animaux de toutes sortes, je n’ai plus peur des chiens, ils sont gentils »

petit20angefg3.jpg

Lorsque Rudy avait 3 ans, il avait entendu les aboiements d’un chien dans le garage d’un ami, cet ami a levé la porte du garage pour montrer le chien et la vue de ce chien à effrayer mon petit… ce chien était un grand danois, il n’était pas méchant mais sa taille était impressionnante pour un petit garçon et depuis, il avait peur des chiens petits ou grands !

 

Je lui demande si il joue encore de la trompette car il aimais le faire à la maison et me dit : « oui, je joue toujours de la trompette et je ne vais plus à l’école car j’ai atteint l’âge de la maturité spirituel »

Jésus nous acceuil.jpg

Je lui demande également si il me voit et si il a encore la bague que je lui ai mise au doigt dans son cercueil, et si la bague que je porte (mon alliance) à une importance ?(Voir dans témoignage *mon histoire* )

 

Il me répond : « oui parfois je te voit, oui c’est la bague de l’alliance entre le ciel et la terre, j’y tient beaucoup ; ton alliance avec papa était prévue, oui ta bague a une importance, c’est le symbole qui te lie avec le ciel, ne t’en fait pas, Jésus veille a ça »

 

Je lui demande encore pourquoi il ne m’a pas contacté avant, plus tôt ?

 

Il m’écrit : j’avais essayé de te contacter plus tôt maman,déjà quand tu attendais ma sœur Barbara, je crus que tu avait »…..

 

Regardez son message tel qu’il m’a été transmis

message rudy après m.jpg


Témoignage d'écriture automatique

Voici encore quelques témoignages personnels que j’ai reçus de l’au-delà en écriture automatique de mon petit garçon et de ma mère :

dessindange.jpg

Rudy commence ainsi : » je t’aime maman, je suis avec grand-mère Louise »

Maman continue : « je t’aime ma chérie, je suis avec ton petit, il t’aime énormément »

Jesusglowangels.gif

Je lui demande en pensée, si elle était avec lui lorsqu’il est mort, s’il n’a pas eu peur ?

Ma mère me répond : » oui, ne t’en fait pas, il n’était pas seul lorsqu’il s’est noyé, un ange l’a rassuré tout de suite, et il a fait la connaissance de ses grands parents »

Elle continue sur la même ligne : « moi, quand j’ai eu ma crise cardiaque, j’ai été rassurée par ma petite fille Mireille et par maman Catherine »

 

Il est vrai que lorsque j’étais petite, j’ai perdu une sœur prénommée Mireille, elle est décédée 6 semaines après une opération pour lui ôter une tumeur au cerveau, à l’époque en 1954, ma sœur avait 7 ans, maman Catherine était ma grand-mère.

 

Maman poursuit son écriture et me dit : « puis je suis allée devant une grande lumière qui ressemblait à Jésus et j’ai vu ma vie comme au cinéma, ensuite j’ai dû m’améliorer pour grimper les échelons, oui j’ai passé de sphères en sphères »

 

J’avais déjà entendu parler de ces sphères dans un livre que j’avais lu, donc je lui ai demandé si c’était les sphères les échelons et elle m’a répondu »oui j’ai passé de sphères en sphères »

 

Ensuite elle termine comme cela : » vais te laisser, Rudy voudrait t’écrire » et signe d’un cœur avec un maman dedans.

 

Voici son message tel que je l’ai reçu en écriture automatique

 

message maman.jpg


17:28 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : écriture, audelà, messages |  Facebook |

21/01/2011

Me revoilà parmi vous

Bonjour mes chers amis,

bonjourtoutlemonde.gif


 

Je me suis absentée de mon blog quelque temps pour raison de santé, en effet, je perdais totalement l’usage de mon bras et ma main droite et avais de continuels torticolis, j’ai consulté plusieurs médecins qui ne trouvaient pas le pourquoi ; finalement, à l’issue d’un dernier examen des artères car je n’avait plus de pouls de ce coté (plus de battements cardiaque entendus), on a trouvé !

 

Je souffrais d’un compressement de l’artère sous-clavière droite qui empêchait la circulation du sang, en terme médical je souffrais du défilé thoracique.

J’ai été opérée pour cela, on m’a enlevé la 1ere côte droite du sternum à la colonne vertébrale pour libérer l’artère et les nerfs coincés depuis quelques mois déjà et me voilà de retour parmi vous après ma convalescence.

Je vous rassure, tout va maintenant pour le mieux, ma guérison totale est en bonne voie et Notre Seigneur m’a accompagné tout le long de ce désagréable passage et je le remercie de tout mon cœur !

Jésus sut coussin.jpg

suaire.gif


En voici la preuve avec cette photo, on dit souvent, que lorsque une personne croit en Jésus, qu’Ils ne font plus qu’un, qu’elle est en Jésus et que Jésus est en elle, et cette photo le démontre bien, la place où était posée ma tête sur l’oreiller à l’hôpital est l’empreinte de la tête de Notre Seigneur Jésus !

Jésus, j'ai confiance en toi.jpg


Je reviendrais avec d’autres témoignages, encore des écrits de ma mère décédée et de mon petit Rudy qui est avec elle.

 

A bientôt !        Votre plante

18:01 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : témoignage, jésus |  Facebook |

19/11/2009

Témoignages du passage de la mort vers l'au delà

1268225754

Témoignages du passage de la mort vers l’au delà

R. Crookall, dans son ouvrage Out of the Body Expériencesdonne une vingtaine d'exemples dont deux sont repris par K. Ring :
Estelle Roberts décrivit ainsi la transition de son mari :
Estelle décrit ainsi la transition de la mort son mari Estelle
Roberts décrivit ainsi la transition de son mari :

« J'ai vu son esprit quitter le corps. Il est sorti par sa tête et s'est peu à peu modelé en une réplique exacte de son corps terrestre.

 Il est resté en suspension à environ trente centimètres au-dessus de son corps, étendu dans la même position horizontale et relié à la tête par une corde. Puis la corde s'est brisée et la forme spirituelle s'est éloignée en flottant et a traversé le mur »

L'autre récit provient d'un médecin du XXe siècle. Voici donc comment le docteur R.B. Hout nous décrit la mort de sa tante.

 « Mon attention fut attirée... juste au-dessus de son corps physique, par quelque chose en suspension dans l'atmosphère à peu près à une soixantaine de centimètres au-dessus du lit.

 Terre et esprit

 Je n'ai tout d'abord distingué rien de plus que le vague contour d'une substance brumeuse semblable à du brouillard. Il semblait n'y avoir là, en suspension, qu'une brume immobile. Mais, comme je regardais, peu à peu cette vapeur inexplicable prit du volume, devint plus dense, compacte, et se condensa sous mes yeux. Puis je fus ahuri de voir se dessiner des contours précis pendant que cette substance brumeuse prenait une forme humaine...
Je compris rapidement que je voyais un corps ressemblant au corps physique de ma tante...

esprit de femme


Le corps astral [le terme est de Hout] restait en suspension, horizontalement, à moins d'un mètre au-dessus de sa contrepartie physique... J'ai continué de regarder et... le corps de l'esprit [ce terme est à nouveau de Hout] me sembla devenu complet. Je distinguais nettement ses traits. Ils étaient similaires à ceux du visage physique, mais rayonnaient de paix et exprimaient la vigueur au lieu de la vieillesse et de la douleur. Les yeux étaient fermés comme sur un sommeil paisible et une luminosité paraissait irradier du corps de l'esprit.

 astral

Tandis que j'observais le corps de l'esprit en suspension, mon attention fut attirée, de nouveau intuitivement, par une substance argentée qui ruisselait de la tête du corps physique vers celle de l'esprit du double. Puis je vis la corde de liaison entre les deux corps. Et, tout en regardant, je me disais intérieurement : la corde était attachée après chacun des corps à la protubérance occipitale, juste à la base du crâne. À son point de liaison avec le corps physique, elle s'épanouissait en éventail et de nombreuses brindilles séparées se rattachaient séparément à la base du crâne. Mais, en dehors de ses points d'attache, la corde était ronde et d'un diamètre d'environ deux centimètres et demi. Sa couleur était celle d'un rayonnement lumineux translucide et argenté. Elle semblait vibrer sous l'effet d'une énergie intense.

 Je voyais des pulsations lumineuses la parcourir depuis le corps physique en direction de l'esprit du double. À chaque pulsation, le corps de l'esprit prenait vigueur et densité tandis que le corps physique paraissait plus apaisé et inerte... À ce moment, les traits devinrent très distincts. Toute la vie se trouvait dans le corps astral... les pulsations de la corde s'étaient arrêtées... Je regardai les brindilles de la corde qui s'ouvraient en éventail à la base du crâne. Chaque brindille claqua... la séparation finale était imminente.

Un double processus de mort et de naissance allait s'ensuivre... la dernière brindille de connexion de la corde d'argent craqua et le corps de l'esprit fut libre. Le corps de l'esprit, qui se trouvait jusque-là en lévitation (étendu sur le dos) se redressa... Les yeux fermés s'ouvrirent et un sourire éclaira les traits rayonnants. Elle m'adressa un sourire d'adieu et disparut.

J'ai été témoin du phénomène ci-dessus comme d'une réalité entièrement objective. J'ai vu les formes de l'esprit par mon regard physique. »


colombe, paix

Et, il y en a encore pleins d’autres témoignages et livres parlant de nos chers disparus de l’au-delà  dont je vous ferai part un peu plus tard…

19:49 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : mort, passage, au dela |  Facebook |

17/09/2009

Témoignage sur la mort

La Délivrance de la Peur de la Mort

Rebecca Yoder-Brown

Jésus l'emporte

J’écris sur ce thème parce que récemment plusieurs chrétiens m’ont contactée à ce propos. A vrai dire, j’ai été outrée par les questions de ces personnes. Elles sont, en effet, toutes chrétiennes. Autre chose en commun : elles ont toutes récemment perdu un être cher qui était, tout comme elles, né de nouveau. Elles sont toutes incapables de vivre avec la douleur parce qu’elles n’ont aucune idée de ce qui est advenu des êtres chers qu’elles ont perdu après leur mort !

Sont-ils seuls ?

Ont-ils peur ? 

Est-ce douloureux pour eux ? 

Pensez-vous qu’ils veulent revenir ?

Existent-ils encore ?

Ce ne sont que quelques-unes de leurs questions.

 

Ces frères et sœurs vivent dans une peur absolue de la mort. Le Seigneur m’a montré que Son peuple n’est pas enseigné sur la mort. Par conséquent, ils vivent avec une peur bleue de la mort et ainsi, ils sont incapables d’agir par la foi en prenant des risques pour le Seigneur.

que dit la bible..

La Bible est très claire : Jésus nous a délivré des deux principales sources de la peur dans notre vie :

- la peur des hommes Hébreux 13, 6 et Luc 12,  4 

- et la peur de la mort.

 

Regardons ce que la Bible a à dire sur la peur de la mort :

Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair,

Il y a également participé lui-même,

afin que,

par la mort,

Il anéantît celui qui a la puissance de la mort,

c'est à dire le diable,

et qu'Il délivrât tous ceux qui,

par crainte de la mort,

étaient toute leur vie retenus dans la servitude.

Hébreux 2, 14-15

En mourant à la croix et en ressuscitant des morts, Jésus a fait plus que payer le prix de nos péchés. Il a complètement anéanti la puissance de la mort !

 

Il a ôté à Satan le pouvoir d’infliger d’atroces souffrances à l’heure de la mort. Dès cet instant, les vies et les décès des enfants de Dieu sont gérées directement par Dieu Lui-même ! Le Psalmiste avait compris l’attitude de Dieu face à la mort des membres de Son peuple .

Elle a du prix aux Yeux de l'Éternel,

la mort de ceux qui L'aiment.

Psaumes 116, 15

l'amour !

Votre mort n’est pas un hasard !

 

Elle est strictement sous le contrôle du Dieu Tout-Puissant. En réalité, votre mort Lui est précieuse ; aussi la garde-t-Il jalousement ! Dieu est aussi concerné par votre mort que par votre vie. Si vous comprenez cette vérité, votre chagrin sera atténué à la perte d’un être cher.

 

Nous ne voulons pas, frères,

que vous soyez dans l'ignorance au sujet de ceux qui dorment,

afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres

qui n'ont point d'espérance.

1 Thessaloniciens 4 , 13

Oui, nous éprouvons de la douleur quand nous perdons un proche, mais cette douleur devrait être amortie par l’espérance de l’éternité que nous passerons avec Christ et la connaissance que nous détenons de la mort. Dans ma lettre du mois dernier, j’ai disserté sur notre espérance dans l’éternité. Ce mois ci, je veux plutôt détailler le processus qui prend place à notre mort.


Saint Paul

 

L’apôtre Paul parle des morts en Christ comme de ceux qui dorment en Christ. Cela veut-il dire que les morts perdent leur conscience ? Non !

Il se réfère au fait que leur corps physique est endormi parce qu’il sera réveillé au retour de Christ. Le corps physique peut ne plus fonctionner, mais ce n’est pas le cas pour la personne qui vivait à l’intérieur de ce corps. Elle continue à exister.

La mort n’est pas la fin pour un chrétien, mais bien le début. C‘est le commencement d’une existence dans un nouveau monde, un début de vie si merveilleux, au-delà de la beauté que notre imagination peut lui prêter. La Parole de Dieu nous en a donné quelques aperçus.

 Clairement, la mort n’est pas la fin de l’existence du chrétien et elle ne le plonge pas dans un état inconscient. L’histoire de la transfiguration de Jésus nous le prouve assez bien.

Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques, et Jean, son frère,

et Il les conduisit à l'écart sur une haute montagne.

Il fut transfiguré devant eux ;

Son Visage resplendit comme le soleil, et Ses vêtements devinrent blancs comme la lumière.

Et voici, Moïse et Élie leur apparurent, s'entretenant avec lui.

Matthieu 17, 1-3

jesus3

 

 

Moïse mourut plusieurs années avant cet incident.

Elie n’avait pas vécu de mort physique ; il fut enlevé au ciel.

Moïse expérimenta la mort physique. De toute évidence, Moïse et Elie continuaient à exister tout en restant conscients de ce qui se passait non seulement dans leur environnement céleste, mais aussi sur terre. Dans la parabole de la mort du pauvre et du riche, Jésus nous montre clairement que ces deux hommes avaient continué à vivre en ayant conscience de leurs environnements respectifs – l’un au paradis, l’autre en enfer. Laissez-moi rafraîchir votre mémoire sur cette parabole

riche_Lazare

Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin,

et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie.

Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte,

couvert d'ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche ;

et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères.

Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham.

Le riche mourut aussi, et il fut enseveli.

 

Dans le séjour des morts, il leva les yeux ;

et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein.

Il s'écria :

Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare,

pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau et me rafraîchisse la langue ;

car je souffre cruellement dans cette flamme.

Abraham répondit :

Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie,

et que Lazare a eu les maux pendant la sienne ;

maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres.

D'ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme,

afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de là vers nous,

ne puissent le faire.

Luc 16, 19-26

Jésus enseigné plusieurs choses dans cette histoire.

 

Mais j’aimerais attirer votre attention sur deux d’entre elles.

Premièrement, quand Lazare est mort, sa mort n’avait pas été imprégnée de solitude ou de douleur. Lazare représente le peuple de Dieu. Deuxièmement, Abraham, Lazare et l’homme riche étaient tous morts. Mais ils continuaient à exister, conscients de ce qui se passait autour d’eux. Ainsi donc, la mort d’un chrétien ou d’un non chrétien ne met pas fin à sa vie ni à sa conscience. Ils continuent à exister dans un monde différent.

Imaginez donc l’existence terrible de ceux qui sont morts sans Christ ! Mais ce n’est pas le sujet de ce message.

Jetons plutôt un coup d’œil à ce que Paul a écrit sur sa propre mort.

Nous savons, en effet, que,

si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite,

nous avons dans le ciel un édifice qui est l'Ouvrage de Dieu,

une Demeure éternelle qui n'a pas été faite de main d'homme.

Aussi nous gémissons dans cette tente,

désirant revêtir notre domicile céleste,

si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus.

Car tandis que nous sommes dans cette tente,

nous gémissons, accablés, parce que nous voulons,

non pas nous dépouiller,

mais nous revêtir,

afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie.

 

Et celui qui nous a formés pour cela,

c'est Dieu, qui nous a donné les arrhes de l'Esprit.

Nous sommes donc toujours pleins de confiance,

et nous savons qu'en demeurant dans ce corps

nous demeurons loin du Seigneur -car nous marchons par la foi et non par la vue,

nous sommes pleins de confiance,

et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur.

2 Corinthiens 5, 1-8

Jésus dans le ciel

 

Lorsque Paul utilise le terme cette tente, il parle de notre corps physique. Il dit que lorsque notre corps physique est « détruit » , c’est-à-dire lorsqu’il meurt, nous avons aussitôt le nouveau corps que Dieu nous accorde. Il dit que nous devons « désirer revêtir notre domicile céleste. » Il veut dire que nous ne vivrons plus dans nos corps physiques terrestres, mais dans nos corps spirituels glorifiés dans la présence de Dieu, au Ciel. Quand nous quittons notre corps physique, Dieu nous donnera immédiatement un nouveau corps spirituel glorifié.

Mais notre cité à nous est dans les Cieux,

d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus Christ,

qui transformera le corps de notre humiliation,

en le rendant semblable au Corps de Sa Gloire,

par le pouvoir qu'Il a de s'assujettir toutes choses.

Philippiens 3, 20-21

Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu,

et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ;

mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté,

nous serons semblables à Lui,

parce que nous Le verrons tel qu'Il est.

1 Jean 3, 2

Ces passages nous montrent que nous recevrons de nouveaux corps. A quoi ces corps ressembleront-ils ? On nous en donne quelques aperçus. Nous posséderons un corps semblable à celui de Christ après Sa résurrection, quand Il apparut aux disciples.

 

jean-Jesus-disciples
 

Tandis qu'ils parlaient de la sorte, Lui-même se présenta au milieu d'eux, et leur dit :

La Paix soit avec vous !

Saisis de frayeur et d'épouvante, ils croyaient voir un esprit.

Mais Il leur dit :

Pourquoi êtes-vous troublés, et pourquoi pareilles pensées s'élèvent-elles dans vos cœurs ?

Voyez Mes mains et Mes pieds, c'est bien Moi !

touchez-Moi et voyez !

un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que J'ai.

Et en disant cela, Il leur montra Ses mains et Ses pieds.

Comme, dans leur joie, ils ne croyaient point encore,

et qu'ils étaient dans l'étonnement,

Il leur dit :

Avez-vous ici quelque chose à manger ?

Ils Lui présentèrent du poisson rôti et un rayon de miel.

  Il en prit, et Il mangea devant eux

Luc 24, 36-43

Nous ne savons pas exactement à quoi ressemblait le corps glorifié de Christ, mais il est clair qu’il était différent de Son corps physique originel, car son nouveau corps n’était plus limité par les choses physiques.

Il apparut à Ses disciples dans une maison sans passer par la porte. Son corps était capable de traverser les murs physiques sans peine. Les disciples, croyant avoir affaire à un esprit, étaient effrayés à mort. Mais Jésus leur fit savoir qu’Il était plus qu’un esprit, qu’Il était désormais dans un autre corps. Ils pouvaient toucher Son corps et le sentir.

Jésus était aussi capable de manger. Rappelez-vous que dans le livre de l’Apocalypse, il est mentionné que nous sommes invitées au festin des noces de l'agneau. Apocalypse 19, 9 Il y a donc de la nourriture au ciel. Nos corps glorifiés pourront manger et boire. Imaginez-vous dans votre corps glorifié; n'est-ce pas merveilleux !

Nous ne serons jamais plus malades ; nous ne ressentirons plus de douleur. Nous n’aurons ni handicap ni paralysie dans notre corps ! Aucune infirmité.  Nous serons comme Jésus !

La seconde chose que je vous invite à considérer est le fait que la transition de nos corps physiques à nos corps glorifiés est instantanée. Paul dit que lorsque nous sommes absents de nos corps, nous sommes présents avec Christ, 2 Corinthiens 5, 8 Il n’y a pas de délai. A l’instant où nous quittons ce corps physique, nous serons présents avec Christ. Alléluia !

Dans Luc 16, nous découvrons également que les anges viendront nous assister. Serons-nous seuls à notre mort ? Absolument pas ! Jésus sera là, les anges seront là. Quand nous quitterons nos corps physiques, nous deviendrons instantanément conscients du monde spirituel qui nous est maintenant voilé. Le nouveau monde où nous vivrons, la présence de Christ, est de loin meilleur à celui dans lequel nous vivons présentement ! Paul l’explique de cette manière :

Car Christ est ma vie, et la mort m'est un gain.

Mais s'il est utile pour mon oeuvre que je vive dans la chair,

je ne saurais dire ce que je dois préférer.

Je suis pressé des deux côtés :

j'ai le désir de m'en aller et d'être avec Christ, ce qui de beaucoup est le meilleur.

Philippiens 1, 21-23

Nous devons comprendre que peu importe combien nous manque la personne que nous avons perdue (un/une chrétien/e, bien sur), cette personne vit maintenant dans un monde si merveilleux qu’elle ne désire pas revenir sur terre ! Plusieurs personnes m’ont personnellement déclaré qu’elles pensaient que leur parent serait chagriné du fait qu’elles sont mortes et qu’elles ne pourraient plus vivre sur terre. Je ne crois pas que ce soit vrai. Nous n’avons pas la moindre idée de la gloire de Christ. Personne n’accepterait de quitter la présence de Christ pour retourner sur terre !

Jésus nous acceuil

J’aimerais vous encourager en partageant ma propre expérience en ce qui concerne la mort. Ma mère était encore active à 74 ans quand elle a été frappée par une crise cardiaque. Je pratiquais encore à l’époque où elle est morte. Elle fut transportée d’urgence à l’hôpital et internée aux Soins Intensifs. Plus tard la même journée, une infirmière vint demander à mon père et moi d’aller à son chevet, car elle nous demandait. Nous nous sommes tenus debout, au bord de son lit. J’aimerais avant tout vous faire comprendre que mes parents avaient vécu un merveilleux mariage et entretenu une relation de profonde intimité pendant presque 40 ans. J’étais très proche de ma mère. Pour tout dire, à cette époque, ma mère était la seule personne sur terre à croire en mon appel au ministère et à comprendre l’intense combat spirituel dans lequel j’étais impliquée. Elle avait travaillé à temps plein comme ma réceptionniste et chaque jour, elle avait pour habitude de prêcher aux patients qui se présentaient à mon bureau.

Elle était très aimée de la communauté où je pratiquais comme médecin.

Lorsque mon père et moi nous rendîmes à son chevet, elle nous dit : « Il y a quelques instants, Jésus m’est apparu ici, à coté de mon lit. Il m’a dit qu’Il me donnait le choix. Que je sois guérie ou que j’aille au Ciel avec Lui. Je Lui ai demandé de me permettre de vous consulter avant de faire mon choix. Je vous aime beaucoup et je sais que vous m’aimez. Je n’aimerais pas être égoïste, mais Jésus est si beau ! Maintenant que je L’ai vu, mon cœur Le désire plus que tout. Mais je tenais à vous parler en premier parce que je sais que ma mort pourrait tous les deux vous affecter profondément. Qu’en pensez-vous ?

Ce fut un moment terrible pour mon père et moi. Ma mère nous était si chère ! Mon père n’hésita pas à lui répondre : Je t’aime plus que tout et je ne t’abandonnerais pour rien au monde. Mais je sais qu’il vaut mieux être avec Jésus Tu n’es pas égoïste. Vas-y ; je te rejoindrai très bientôt.

Je répondis à ma mère la même chose. Je ne voulais pas la retenir parce que je savais qu’elle serait plus heureuse avec Christ. Rien sur terre ne peut se comparer à Sa présence. Peu m’importait combien j’avais besoin d’elle. Je voulais le meilleur pour elle.

Elle acquiesça de la tête. « Très bien, dit-elle, j’irais donc avec Jésus ». Nous devions quitter la chambre. Mais ma mère n’avait pas encore fini ! Elle savait que je connaissais très bien la politique des hôpitaux puisque j’avais été infirmière avant de devenir médecin. Elle savait que lorsque le cœur d’un patient arrêtait de battre, le personnel médical déploierait de grands efforts pour le réanimer. Cette action est appelée code bleu ou code 99 dans la plupart des hôpitaux. Elle rappela donc infirmière et demanda à parler au docteur responsable de l’unité des Soins Cardiaques. Quand le docteur entra dans sa chambre, elle lui dit : « Jeune homme, Jésus vient bientôt me chercher et je n’aimerais pas que vous interféreriez avec Lui. Je vois que vous avez mon dossier. Je souhaiterais que vous écriviez une note dans mon dossier pour que personne ne me code. Quand Jésus arrivera, je veux m’en aller en paix. Je ne veux pas que votre personnel interfère en essayant de me garder en vie. » Le docteur s’y opposa, mais ma mère lui fit comprendre qu’elle était très sérieuse. Il finit par céder et écrire la note. Des docteurs et des infirmières vinrent nous informer de sa demande. Nous leur assurâmes que nous approuvions cette requête. Ils furent très étonnés de notre réaction parce que la plupart des patients ont si peur de la mort qu’ils feraient n’importe quoi pour l’arrêter. MAIS ma mère avait vu Jésus !

Plus tard la nuit, Jésus vint et la prit calmement. Nous n ‘étions pas présents à son chevet quand elle partit. Mais son vœu avait été exaucé : elle put silencieusement partir au ciel sans interférence.

le pond

Ma mère n’était pas une sorte de super-sainte qui possédait un ministère international. Elle était une servante de Dieu complètement inconnue du monde. Seuls sa famille et les patients de mon bureau avaient eu le privilège de la connaître. Mais sa mort était précieuse aux Yeux de Dieu. Il en est de même pour nous tous sans exception, grands ou petits. Dieu se soucie de chacun de nous en particulier. Ma mère en est bel exemple.

Sa mort m’a profondément touchée, et aujourd’hui encore j’en ressens les effets. Mais je ne veux pas qu’elle revienne. Chose intéressante, j’allais vivre une autre expérience qui resterait à jamais marquée dans mon cœur et mes pensées. Ma mère avait des cheveux extrêmement longs. Ils tombaient jusqu’aux genoux. La maison funéraire appela mon père pour savoir si quelqu’un pouvait tresser les cheveux de ma mère étant donné qu’ils ne savaient pas qu’en faire. Mon père m’appela à son tour et me demanda d’aller à la maison funéraire pour m’occuper des cheveux de ma mère. Il voulait à tout prix qu’elle soit belle dans son cercueil. Je me rendis donc avec ma belle sœur à la maison funéraire pour tresser les cheveux de ma mère. Ce ne fut pas chose facile ! Mais nous y sommes quand même parvenu. En sortant de la pièce, le voile qui sépare le monde physique du monde spirituel fut soudainement levé devant moi. Je m’arrêtai, surprise. Aussitôt, j’entendis clairement, de façon audible la voix de ma mère. Je reconnaîtrais cette voix entre mille ! Elle dit : « Oh chérie, merci de t’être donnée tout ce mal pour mon vieux corps. Mais regarde le merveilleux nouveau corps que j‘ai maintenant ! » Je levai les yeux et je la vis debout, là, tenant la main de Jésus. Elle était si excitée qu’elle dansait sur la pointe de ses pieds. Il me semblait que Jésus l’empêchait de trop sauter pour qu’elle puisse me parler. Elle était jeune et belle, toute vêtue de blanc. Je la reconnus immédiatement, quoiqu’elle avait complètement changé d’apparence. Dès qu’elle eut fini de me parler, elle s’en alla en dansant joyeusement. La scène dura à peine quelques secondes. Mais je SAVAIS que ce que j’avais vu et entendu était REEL quoique ma belle sœur n’aie pas pu partager mon expérience. Dans Sa grande miséricorde, Dieu m’avait donné un aperçu de ma mère dans son corps glorifié. Le souvenir de ces quelques secondes m’a soutenu dans les semaines et les mois de douleur qui ont suivi.

 

Ceux d’entre vous qui avez lu nos livres Les Malédictions Non-Brisées ou Se Tenir Sur Le Roc connaissent le témoignage de Daniel. Sa première femme, Kaï avait été assassinée dans d’atroces conditions. MAIS Jésus avait été avec elle jusqu’au bout ! Torturée à mort pour avoir refusé de renier Christ, Jésus fortifiait Kaï si puissamment qu’elle ne ressentit aucune douleur. Elle répétait à ses assassins qu’ils servaient le mauvais dieu. Que parce que son Dieu était un Dieu d’amour, ils n’arriveraient jamais à lui faire mal. Dans Sa grâce, Dieu permit à Daniel de voir des anges tirer Kaï hors de son corps physique meurtri. Elle avait instantanément reçu son corps glorifié. Elle tint son fils entre ses bras. (Kaï avait une grossesse de 8 mois au moment de la torture). Elle était radieuse, belle et glorieusement heureuse! Aucune blessure ne resta sur son corps.

cr_blake_angels_cropped_420

Vous avez probablement vu la série télévisée Touché par Un Ange. Ils ont compris comment les choses se passent. Les anges sont toujours présents quand vient le temps de mourir pour un chrétien. Les gens sont si horrifiés par la mort de Laci Peterson. Les bulletins de nouvelles nationales passent et repassent son histoire. J’ai cru comprendre qu’elle était chrétienne. Si c’est le cas, alors sa mort, quoique tragique, n’a rien d’horrifiant. Son bébé et elle sont tout simplement sortis de leurs corps physiques pour revêtir leurs corps glorifiés. Les anges ont été avec eux tout le long du chemin.

Prenez courage, frères et sœurs. La mort n’est pas chose à craindre si vous servez Christ. Quand vous mourrez, vous sortirez de votre corps physique et vous recevrez votre merveilleux corps glorifié et vous vivrez dans la présence de Jésus-Christ pour l’éternité Serez-vous seul ? NON. Jésus et les anges seront là avec vous. La transition vers l’autre monde sera-t-elle douloureuse ? NON.

Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité,

et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité,

alors s'accomplira la parole qui est écrite :

" La mort a été engloutie dans la victoire !

O mort, où est ta victoire ? "

 

O mort, où est ton aiguillon?

L'aiguillon de la mort, c'est le péché ;

et la puissance du péché, c'est la loi.

Mais grâces soient rendues à Dieu,

qui nous donne la Victoire par notre Seigneur Jésus Christ!

1 Corinthiens 15 , 54-57

Quelle œuvre merveilleuse Jésus a accomplie pour nous à la croix ! Il a remporté une victoire complète sur la mort. La mort n’est plus douloureuse pour nous. Il a proclamée cette victoire dans le livre d’Apocalypse :

Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort.

Il posa sur moi Sa Main droite en disant :

Ne crains point !

Je suis le Premier et le Dernier, et le Vivant.

J'étais mort ;

et voici, Je suis Vivant aux siècles des siècles.

Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.

Apocalypse 1, 17-18

Et je vis descendre du Ciel, d'auprès de Dieu,

la Ville sainte, la Nouvelle Jérusalem,

préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux.

Et j'entendis du Trône une forte voix qui disait :

Voici le Tabernacle de Dieu avec les hommes!

Il habitera avec eux, et ils seront Son peuple, et Dieu Lui-même sera avec eux.

Il essuiera toute larme de leurs yeux,

et la mort ne sera plus,

et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur,

car les premières choses ont disparu.

Apocalypse 21, 2-4

 

Encourageons-nous avec ces passages.

 Jésus pour tous

Des êtres chers nous manquent, c’est vrai.

Mais nous pouvons trouver du réconfort en sachant qu’ils vivent dans la merveilleuse Présence du Seigneur. Au lieu de souhaiter leur retour, continuons nos vies en sachant qu’un jour nous les rejoindrons au ciel.

 Jesus-bras-ouvert

Rappelons-nous que nous n’avons pas besoin de craindre la mort. Pour nous, la mort est la vie ; une nouvelle et meilleure vie qui durera l’éternité. Nous avons reçu le Saint-Esprit pour en attester. 2 Corinthiens 5, 5

Au sus de toutes ces choses, comment pouvons-nous encore douter ?

Appartenez-vous au Seigneur ?

Alors, soyez en paix !

 

Rebecca Yoder-Brown

 

 

 

 Source et lien :

http://www.royaume-de-dieu.org/article-35322508.html

 

01:35 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : vie, mort, audela |  Facebook |

28/07/2009

Messages suivants de mon Rudy

mon amour

Voici maintenant les messages suivants de mon Rudy

Nous sommes le samedi 23 octobre 2004, un peu plus tôt dans l’après midi, ces premiers mots sont « pépère maman, Jean, madame Deleser  on est morts »

Pépère est le papa de mon mari, mort 4 ans après Rudy, Jean est mon frère, mort en 1999 et madame Deleser était la dame où j’allais faire le ménage, on était devenue très amie, elle est morte également il y a 6ans, j’avais demandé à mon Rudy si c’était possible de pouvoir parler avec une de ces 3 personnes….

 Il me répond «  oui » mais tout de suite m’écrit » n’ouvre pas la porte »

Je lui demande si  c’est mal de vouloir les contacter, il me dit « non »

Je lui demande alors pourquoi ce n’ouvre pas la porte, si c’est dangereux ?  il me répond « «  oui si non… »

Ensuite plus rien…. Le même jour quelque heures après, je tente de nouveau le contact avec lui, il m’écrit « maman je suis à l’école avec mimi, un jour jeux »

J’essaie encore de pouvoir contacter quelqu’un d’autre avec son accord et lui dit tout mon amour pour lui et la tristesse de le savoir loin de moi…. » il me dit « maman mon professeur me dit des suivon » je suppose qu’il veut dire de suivre ??

Et tout de suite m’écrit « « maman je t’aime dessine un cœur a demain «  et fini par un cœur dessiné.

Le lendemain, dimanche 24 octobre, je ne suis pas trop bien, je me sens très fatiguée… je tente malgré tout le contact avec mon petit, il me dit « maman repose toi dessine un cœur, je t’aime » et fini par un cœur dessiné, sa signature en générale.

Le lundi 25 octobre 2004, je ne suis pas encore rétablie et mon morale est au plus bas, je pleure et lui dit que je voudrais tant le serrer dans mes bras, l’avoir auprès de moi….

Il m’écrit «  maman je suis mort » et réécrit «  maman je suis mort »

Me dit encore « maman je suis mort je ne reviendrais pas »

Je pleure de plus belle……il dit « maman doit arrêter, je t’aimerais toujours » dessine un cœur,  moi, j’ai compris arrêter d’écrire… alors je me calme et lui supplie de m’écrire encore…..

Alors il me dit «  maman je serait, me redit comme si il corrigeait sa faute d’orthographe « maman je serais la dans ton «  cœur dessiné.

Le lendemain, chaque jours suivant, j’ai tenté de le contacté, qu’il m’écrive encore, mais plus rien…silence complet et plus d’écriture, j’ai pleuré des jours…. Ensuite j’ai voulu contacter mon frère, mais j’ai eu peur et je ne l’ai pas fait…

15 jours on passés, Mon Rudy m’a de nouveau parler, mais en pensée, et d’autres voix se sont greffées avec lui, voix inconnues pour moi, mais presque incroyable pour d’autres, je vous raconterai la suite plus tard, un témoignage réelle que j’ai vécu si extraordinaire qu’a l’époque je n’en croyais pas mes oreilles…..

Voici les messages de mon petit garçon


 messages encore de Rudy

02:03 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amour, messages, audela |  Facebook |

12/06/2009

Le 12 juin, 33 ans aujourd'hui!

chemin_de_lumiere_2

Aujourd’hui, il y a 33 ans que je suis mariée et aussi 33ans que mon petit Rudy est au ciel.

J’y pense et je ne pourrai jamais oublier, mais la tristesse à fait place à l’espoir, oui l’espoir de le retrouver lorsque moi aussi j’aurai quitté cette terre, je sais qu’il est vivant de l’autre côté de cette vie et qu’il m’attend comme beaucoup de mes proches ou amis décédés.

Mes témoignages sont réelles et véridiques, mon petit est bien au paradis, ils m’écrit encore parfois, mais je n’ai plus besoins de ces preuves écrites car on se parle directement en pensées, comme un lien invisible lorsque je pense à lui ou à un être cher, la communication est presque immédiate à tous instant, c’est pourquoi, je dit parfois que » j’ai une 3e oreille »

Il faut que par mes témoignages et par d’autres que je mettrai, vous donner une certitude, un espoir à vous qui avez perdu un être cher, qu’il existe un autre monde après la mort.

Il faut passer chacun par cette étape de la vie à la mort sans l’écourter, je veut dire par là, ne pas tenter de se suicider lorsque qu’on a mal fixiquement ou moralement, c’est Dieu lui-même qui décide de cela, un passage obligé sur la terre pour accéder à une autre vie là haut parfois meilleur mais pas toujours….. il ne faut pas lui en vouloir non plus( et c’est parfois difficile) lorsqu’Il décide de reprendre un enfant ou une personne à qui l’on tient particulièrement.

C’est pas Lui qui provoque tous ces accidents ou maladies, c’est l’homme lui-même avec ses machines, inventions, inattentions et évolutions de la planète, produits chimiques, microbes, gênes ect…Dieu, Lui attend simplement ses enfants pour leurs donner tout son amour, mais….attention, Il réserve également un châtiment pour chacune de nos fautes suivant la grandeur de celle-ci.

C’est son fils en personnes, Jésus qui s’occupe de tous les enfants, cà, c’est mon Rudy qui me l’a confié !  Quant Jésus nous dit « laissez à moi venir les petits enfants » ce n’est pas des paroles en l’air !! Les enfants sont ensemble par même ages, ils grandissent en esprit, ils vont à l’école, ils jouent et sont heureux car leurs maladies, handicapes ou autres on disparus, croyez moi, leur éducations est à la pointe du progrès et en savent beaucoup plus que nous sur toutes choses, le temps n’a plus d’importance, et chacun progresse à leur rythme, plus de races ou couleurs de peau, l’égalité pour tous !

Pour les adultes c’est pareille, plus de riches ou de pauvres, les petits, les miséreux sont plus riches qu’ils non jamais étés, non pas d’argent ou d’or, mais d’amour de Dieu lui-même. Ils sont libérés de tous leurs malheurs et sont comme des enfants devant leur Père Eternelle.

 amour_10

13:27 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : amour, anniversaire, dieu |  Facebook |

04/06/2009

Le 3e message de mon petit garçon

 nuage tendresse

Et nous voilà le lendemain, le 22 octobre 2004, le soir je me mets à la table avec une feuille de papier et un bic comme les deux précédents jours, et j’attends qu’il écrive.

Je suis un peu inquiète car je crois l’avoir vexé et je m’en excuse auprès de lui, je lui demande des nouvelles de ma petite fille Myriam dit Mimi et…

Il me répond : « mimi va bien ici » il me semble un peu bref…

Je lui demande d’autres questions, mais il ne répond pas de suite, au bout d’une heure, il me répond  »maman je suis à l’école «     étonnée…

 je lui demande, l’école, mais avec qui ? Rudy me répond «  avec aliance »

Mais oui, les enfants vont à l’école au paradis, c’est presque incroyable !!

Je lui pose encore des questions sur cette école, qu’apprend t’il, que fait il ? et je lui dit que je l’aime, qu’il me manque énormément, et il ne répond pas à mes questions, il me dit » a demain dessine un cœur, je t’aime et dessine encore un cœur »

Je me sens un peu triste….. c’est un court message, je l’aurai malgré tout blessé…. Vivement demain !

Voici son 3e message

3e lmessage Rudy

23:36 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vie, message, paradis |  Facebook |

21/05/2009

L'Ascention

 

L'Ascension de Jésus au ciel : le désir du Ciel, l'espérance

ascension_50

1.       C’est encore aux apôtres qu’avec de nombreuses preuves il s’était présenté vivant après sa passion ; pendant quarante jours, il leur était apparu et les avait entretenus du Royaume de Dieu.

2.     Alors, au cours d’un repas qu’il partageait avec eux, il leur enjoignit de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’y attendre ce que le Père avait promis.

3.     « ce que, dit-il, vous avez entendu de ma bouche : Jean, lui, a baptisé avec de l’eau, mais vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés sous peu de jours. »

4.     Étant donc réunis, ils l’interrogeaient ainsi : « Seigneur, est-ce maintenant, le temps où tu vas restaurer la royauté en Israël ? »

5.     Il leur répondit : « Il ne vous appartient pas de connaître les temps et moments que le Père a fixés de sa seule autorité.

6.     Mais vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous. »

7.     « Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

8.     A ces mots, sous leurs regards, il s’éleva, et une nuée le déroba à leurs yeux.

9.     Et comme ils étaient là, les yeux fixés au ciel pendant qu’il s’en allait, voici que deux hommes vêtus de blanc se trouvèrent à leurs côtés.

10.  Ils leur dirent : « Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous ainsi à regarder le ciel ? Ce Jésus, qui, d’auprès de vous, a été enlevé au ciel viendra comme cela, de la même manière que vous l’avez vu s'en aller dans le ciel. »

Notre Père qui êtes aux cieux,
que votre Nom soit sanctifié,
que votre Règne arrive,
que votre Volonté soit faite sur la terre comme au ciel,
donnez-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés,
ne nous laissez pas succomber à la tentation,
mais délivrez-nous du mal.
Amen.

L'effusion du Saint Esprit au jour de la Pentecôte : les dons du Saint esprit

pentecote_50

 

  1. Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu, quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d’un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient.
  2. Ils virent apparaître des langues qu’on eût dites de feu ; elles se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent alors remplis de l’Esprit Saint et commencèrent à parler en d'autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.
  3. Or il y avait, demeurant à Jérusalem, des hommes dévots de toutes les nations qui sont sous le ciel. Au bruit qui se produisit, la multitude se rassembla et fut confondue.
  4. Chacun les entendait parler en son propre idiome. Ils étaient stupéfaits, et, tout étonnés, ils disaient : « Ces hommes qui parlent, ne sont-ils pas tous Galiléens ? »
  5. « Comment se fait-il alors que chacun de nous les entende dans son propre idiome maternel ? Nous les entendons publier dans notre langue les merveilles de Dieu ! »
  6. Tous étaient stupéfaits et se disaient, perplexes, l’un à l’autre : « Que peut bien être cela ? » D’autres encore disaient en se moquant : « Ils sont pleins de vin doux ! »
  7. Pierre, alors, debout avec les Onze, éleva la voix et leur adressa ces mots : « Hommes de Judée et vous tous qui résidez à Jérusalem, apprenez ceci, prêtez l’oreille à mes paroles.
  8. Non, ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez ; ce n’est d’ailleurs que la troisième heure du jour. Mais c’est bien ce qu’a dit le prophète :
  9. « Il se fera dans les derniers temps, dit Dieu,que je répandrai de mon Esprit sur toute chair. Alors vos fils et vos filles prophétiseront,vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards des songes. Et moi, sur mes serviteurs et sur mes servantes je répandrai de mon Esprit. »
  10. « Et je ferai paraître des prodiges là-haut dans le ciel et des signes ici-bas sur la terre. Le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang, avant que vienne le Jour du Seigneur, ce grand Jour. Et quiconque alors invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. »

Je vous salue, Marie, pleine de grâce ;
le Seigneur est avec vous ;
vous êtes bénie entre toutes les femmes ;
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte-Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen

La Dormition et l'Assomption de Marie au ciel : la bonne mort

ascension_marie_50

  1. A l'approche de l'heure de la réunion avec son Dieu, Marie pria pour l'accomplissement de la promesse que Jésus lui avait faite le jour de l'ascension. Les apôtres et plusieurs disciples furent convoqués par des anges dans diverses parties du monde, pour se rendre à Ephèse en toute hâte, auprès de Marie.
  2. Dans sa maison, Marie semblait au moment de mourir. Vers le soir, son visage était comme illuminé. Les apôtres s'approchèrent et Marie les bénit tour à tour. Elle parla à tous, et fit tout ce que Jésus lui avait enjoint à Béthanie.
  3. Pendant ce temps l'autel fut préparé, et les apôtres se revêtirent pour le service divin. Quand Pierre eut communié et donné la communion aux autres apôtres, il porta à Marie le saint sacrement et l'extrême onction.
  4.  A la réception de la sainte Eucharistie, une lumière éclatante entra dans Marie. Son visage était épanoui et souriant comme dans sa jeunesse. Ses yeux, pleins d'une sainte joie, étaient tournés vers le ciel.
  5. Alors le toit de la maison disparut montrant l'intérieur de la Jérusalem céleste. Il en descendit comme deux nuées d'innombrables anges, et une voie lumineuse se dirigea vers Marie. Une montagne lumineuse s'éleva de Marie jusque dans la Jérusalem céleste.
  6. Elle tendit les bras et son corps se souleva. Son âme sortit et les anges la séparèrent du corps qui retomba. L'âme de Marie entra dans la Jérusalem céleste et arriva jusqu'au trône de la très sainte Trinité.
  7. Le corps de Marie reposait le visage rayonnant, les yeux fermés, les bras croisés sur la poitrine c'était la neuvième heure comme l'heure de la mort de notre Sauveur.
  8. Puis le Saint corps fut lavé sans qu'aucun n'en voit la chair. On déposa des herbes aromatiques, des fleurs blanches, rouges et bleu céleste. Puis le corps fut enveloppé dans les linges et placé dans un cercueil léger.
  9. Les apôtres se relayèrent pour le porter au sépulcre. Il faisait tout à fait nuit quand on ferma le tombeau. Une voie lumineuse descendit du ciel, et avec elle une forme brillante semblable à l'âme de Marie, accompagnée de la figure de Notre-seigneur.
  10. Le corps de Marie sortit resplendissant du tombeau, transfiguré, s'unit à son âme, et s'éleva vers le ciel. La figure de Jésus-Christ, avec des rayons partant de ses cicatrices, planait devant elle.

00:18 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jesus, esprit, marie, ascention |  Facebook |

17/05/2009

Le 2e message de mon petit Rudy

 petit20angefg3

2e message de mon petit Rudy

Nous voici le lendemain soir,  le 21 octobre  2004,  mon Rudy m’avait écrit «  maman, je t’écrirai encore demain » et j’attendais « demain » avec impatience…

Pleins de questions tournent dans ma tête, je lui demande  «  que fait tu ? où est tu ? avec qui est tu ? » Comme la veille je suis très émue dès que les premiers mot s’écrivent…

Il me dit et écrit »maman, je suis l’ange de Barbara et Fabrice » comme une continuité de la veille où il me dit « je suis ange gardien de toi et de papa »

Il continue « maman, je suis l’ange de Christine et de ceux que tu aimes »

«maman, je m’amuse bien »  «  maman, je suis avec Myriam, je suis avec pépère »     « maman, je suis au paradis des enfants avec Alience »

Là, je lui demande « mais qui est Alience ? » Je sais qui sont Barbara, Fabrice et Christine, mes enfants, Myriam dit Mimi, ma petite fille morte à 15 ans  en juin 2003, pépère, mon beau père mort aussi  plus tôt avec qui j’avais des liens fort aussi, mais Alience m’était inconnue…..

Il me répond « maman, Alience est ma petite amie, elle a mon age »

Alors là, j’étais abasourdie !!!! Je me disais que j’avais peu être imaginé tout cela avec mes propres pensées, avec des prénoms de personnes que j’ai dans mon entourage, mais je ne m’attendais pas à sa réponse…..

Je me suis dit, il y a vraiment une autre vie là haut ! je voulais savoir plus, parler à un adulte pépère ou Myriam, plus agée que lui…Rudy était relié à mes pensées, comme un fil invisible, il  ressentait mes émotions !

Et il me dit « maman, je te laisse maintenant » il dessine un cœur et termine »je t’aime » puis dessine encore un cœur.

« je t’aime aussi mon bébé, très très fort ! »

J’étais heureuse et encore fort émue, mais en même temps, un peu déçue, car je voulais savoir un peu plus sur son paradis et je l’avais peu être vexé en voulant parler ou écrire avec quelqu’un d’autre ??

Encore une fois, j’attendais demain avec impatience !!

 

Voici son 2e message

 

 

 

Rudy 2e lettre

18:05 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ange, paradis, contact |  Facebook |

12/05/2009

Témoignage personnel, 1er contact avec l'au-delà

 

Témoignage  qui me tiens très à coeur de mon 1er contact avec l'au-delà

lumiere-divine   

Une nuit, exactement la nuit du 19 octobre 2004, je n’arrivais pas à dormir et j’entendis nettement une voix qui me disait » prend du papier et un crayon et écrit », j’entendis cette phase plusieurs fois !

Je me levais et je pris une feuille d’un cahier et un bic, assisse à la table de la salle à manger, je mis mon bic au dessus de la feuille pour écrire…. mon bic descendit sur la feuille et commença à bouger seul, ma main se déplaçait sans ma  propre volonté … j’entendais des mots et ma main écrivait, mon fils Rudy 4 ans mort en 1976 me dictait ces mots :

« Maman je t’aime » je n’en croyait pas mes oreilles, émotionnée au possible…je n’osais plus lâcher mon bic… je demandais Rudy, bébé c’est toi, tu est là ? il me dit et j’écrivais «  maman, je m’amuse bien » étonnée je lui disais « mais comment es ce possible, tu es  mort il y a 28 ans, es tu un enfant ou un adulte ? comment va tu ? »  Je pleurai et j’était heureuse en même temps, j’avais pleins de questions en tête, je ne savais pas comment les poser !

Il me dit «  maman, je suis mort (ou mourir) enfant » l’écriture est très difficile à comprendre au début, en plus toutes les lettres sont liées ensembles !

Il continue « maman, je vais mieux ici » «  maman, je suis encore enfant maman »

L’écriture se faisait plus compréhensible, il me dictait « Je suis ange gardien de toi et de papa et.. » maman je t’aime » « maman je suis dans ton cœur » et le mot « cœur » se dessine..

Puis, il me dit « maman je vais.. J’entendis dans ma tête « partir » et je ne voulais pas !  Je n’osais pas lever mon bic, de peur de ne plus l’entendre ou écrire ses mots….j’étais fatiguée, 2 heures était passées depuis le premier mot et il m’écrit «  maman, je t’écrirai encore demain » et demain se termine avec un cœur dessiné..

Je levais mon bic et j’étais soulagée, demain, il m’écrira encore…

Voici sa première lettre, telle que mon petit garçon m’a dictée ..


rudy 1e lettre

 

 

 

23:38 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : message, rudy, audela |  Facebook |

25/04/2009

Mon histoire

Voici mon premier témoignage, mon Histoire qui s’est passée en 1976,

J’ai écrit ce document 11 ans après le drame, et je vous  le présente tel qu’il a été édité à l’époque, j’ai juste mis mon speudo à la place de mon prénom.

 

Histoire d’elle :

Le jour où Plante s’est mariée, son petit garçon s’est noyé…

rudy4

 « A toutes celles qui ont vécu ce drame, je voudrais dire que jamais le lien n’est coupé avec un enfant »

 

Les journaux de l’époque-il y a onze ans- titraient :

« Drame à Jumet » « Noyade à Jumet », et écrivaient : « Rudy, quatre ans, se noie dans une citerne laissée sans protection ».  « L’ambiance était joyeuse le samedi douze juin 1976 après- midi au café Tivoli à Jumet. »

Plante a vécu le plus atroce des faits divers : son enfant a trouvé la mort le jour où elle se remariait. Même après tout ce temps, elle a eu envie, besoin de se confier.

 « Il y a onze ans que tout est arrivé, Rudy, qui avait quatre ans, est mort, le jour où je me remariais. Il y a onze ans mais j’ai encore des coups de cafard. J’ai eu un coup de cafard ce week-end, mon mari a dû s’absenter. D’autre part, j’ai lu récemment dans « Flair » la confession d’une lectrice qui avait perdu une petite fille, et j’ai pensé à mon Rudy bien sûr.

J’ai envie de me confier, de raconter, j’ai envie que ce soit comme si je racontais toute l’histoire à des amis. Souvent au moment d’un événement douloureux, on se coupe un peu du monde, des amis, et ensuite il faut très longtemps pour reprendre contact, ou alors on reprend contact en évitant de parler de ce qui nous a été si douloureux.

Je regarde quelques photos, et c’est tout de même incroyable. Rudy quelques jours avant le mariage, alors que nous discutions avec les cuisiniers du restaurant où nous avions loué une salle. Rudy le matin du mariage, à la maison, au restaurant. L’après-midi au restaurant encore, dans les allées du parc plus ou moins désaffecté où il a trouvé la mort. Il y a une vidéo cassette aussi, où on le voit bouger, marcher une heure, peut être moins, avant sa mort.

 La dernière des photos est celle du gâteau de mariage ; il est resté tel quel, il n’a jamais été coupé.  C’est au moment où nous, les mariés, allions couper notre gâteau, que j’ai dit : 

« Je voudrais les enfants près de moi ».Nous les avons appelés, les plus grands sont venus, nous avons demandé où était Rudy, je l’avait vu une demi heure avant, il était venu chercher à boire. Personne ne l’avait aperçu. Nous avons commencé à le chercher. J’avais peu être eu une sorte d’intuition, car pendant les deux semaines qui ont précédé le mariage ; j’ai rêvé, et j’ai fait ce rêve plusieurs fois, que Rudy était tué par un camion. Mais, le jour du mariage, je n’ai pas eu de pressentiment, je dois dire, j’étais heureuse, bien sûr, et très occupée.

Avec mon mari, nous vivions ensemble depuis trois ans déjà. J’étais divorcée, et j’avais deux petits garçons. lui était veuf et avait une petite fille.

Nous avions décidé d’avoir un enfant à nous deux, et j’était enceinte de deux mois environ au moment du mariage, mais avec le choc, j’ai fait une fausse couche.

Pour la journée de mariage, tout était normal. On était contents, on s’est préparés, on a habillé les enfants en dernier lieu comme on le fait toujours, de peur qu’ils se salissent. On a servi un petit verre à la maison aux personnes les plus proches de la famille, et puis on est partis tous ensemble à la maison communale. Des amis avaient décoré la voiture, tout était très gai.

Arrivés à la salle, il faisait très chaud, les fenêtre étaient ouvertes. Sur le film, on voit les enfants jouer avec des bâtons dans une petite mare qui se trouvait dans ce parc, on y voit même une femme rouspéter et peu être leur dire de ne pas effrayer les canards. Nous avions demandé, en voyant cette mare, s’il n’y avait pas d’autres points d’eau, la réponse avait été négative. Personne n’a parlé de  cette citerne ouverte à ras de sol, juste derrière les buissons

Et voilà, la journée s’est merveilleusement bien déroulée jusqu’au moment du gâteau.

Je me souvient encore de ma phrase : » Je voudrait que Rudy soit là ».

Il était six heures et demie. Nous nos sommes mis à le chercher. Je me disais qu’il s était peu être caché derrière un arbre, dans un fourré. Il jouait souvent à cache- cache.

Les invités se sont mis à chercher avec nous. Nous étions une cinquantaine. Une heure plus tard, d’autres personnes invitées pour le soir arrivaient aussi. Tout le monde cherchait.

C’est terrible de chercher un enfant, c’est affolant, on ne sait plus quoi faire ; on ne sait plus quoi penser, on espère.  Il a fallu faire appel à la police. J’ai espéré, j’ai appelé. Après deux heures de recherche, la police m’a demandé de retourner chez moi chercher le pyjama du petit, pour permettre aux chiens de retrouver sa trace.

Quand je suis revenue, il y avait une camionnette de pompiers, une grosse ambulance.

J’ai eu des frissons dans le dos. Là, j’ai eu le pressentiment de quelque chose, plutôt la peur de quelques chose, mais je ne voulais pas y croire, je ne voulais pas entendre quoi que ce soit.

Je suis allé vers eux et un policier m’a empêché d’aller plus loin et m’a dit que les cuisiniers voulaient me parler. Après un petit moment, je suis revenue près d’eux, mais je n’osais rien demander. C’est fou comme on peut refuser la vérité à des moments pareils. Tant qu’on ne sait pas vraiment….. Ils avaient retrouvé Rudy depuis dix minutes.

Un invité a vu la citerne à ras de sol et a vu un soulier d’enfant flotter au- dessus.

Est-ce que Rudy a voulu se cacher derrière le buisson ? Je ne saurai jamais se qui s’est passé

Ou il a peut être vu ce trou, il a voulu se cacher dedans sans savoir qu’il y avait de l’eau ou encore, il est tombé dedans sans le voir en courant.

J’ai vu un coffre, près des pompiers. Mon enfant était là dedans, un coffre, une boite, on m’a dit qu’il était mort, qu’il fallait le reconnaître, ou quelque chose comme çà, je ne sais plus, je me suis évanouie.

On m’a ramenée à la maison, j’ai été sous calmants. Je me souviens, à un moment, je suis descendue, on l’avait mis en bas, dans une pièce. Je n’aurais peu être pas dû, mais je voulais le voir. Et je voulais lui mettre au doigt une bague qu’il aimait beaucoup, qu’il me chipait tout le temps. Je l’ai vu, mais ce n’était pas lui, on l’avait coiffé d’une manière différente, on lui avait mis des vêtements qu’il ne portait pas d’habitude. Je me disais : »Ce n’est pas lui, ce n’est pas lui, «  je répétais cela sans arrêt. Je suis retournée une deuxième fois, et je me suis rendu compte qu’il était vraiment là.

Je ne suis pas allée à l’enterrement, j’en étais incapable, j’ai regardé par la fenêtre et j’ai vu le petit cercueil qui sortait de la maison. Là, j’ai été vraiment très bas au point de vue moral, je ne faisait plus rien, je ne mangeais plus. Bien sûr, j’ai été bizarre dans les semaines qui on suivi. Rudy était un enfant très câlin, il se mettait toujours sur mes genoux, il venait m’embrasser, il était très expansif, son frère, avait un comportement plus distant. Là par moment, je confondais, je voulais qu’il vienne sur mes genoux, de venir m’embrasser, je voulais qu’il ait le caractère de Rudy et lui ne voulait pas.

Les gens de mon entourage, le médecin, me voyant dépérir, ont pensé que je devais avoir très vite un autre enfant, Que je récupérerais bien mieux avec un bébé en moi. Et me voilà enceinte de nouveau. On m’a annoncé cette naissance pour la période exacte de la disparition de mon Rudy. Jour pour jour..C’était ahurissant ! Pour moi cela a été un baume merveilleux.

Je me suis dit, peut être parce que cela m ‘aidais à vivre, qu’il revenait, qu’il continuait à vivre.  Je me suis souvenue que quand j’était sous calmants on parlait autour de moi et j’entendais des brides de conversation et j’avais retenu qu’ils allaient embaumer Rudy pour qu’il reste beau un an. Cette année, ce délai me trottait dans la tête, je le disait : »il va rester beau un an » Et voilà que l’autre bébé naissait un an après. Comme s’il allait prendre la suite !

A ce moment- là, j’ai repris le dessus, j’ai retrouvé mon caractère normal, mon énergie, je me suis remise à me maquiller, à faire le travail de la maison, retrouver une vie un peu près normale. Je me suis mise à avoir un contact intense avec mon bébé, j’avais l’impression de lui parler, de communiquer avec lui. Il me répondait lorsque je lui parlais mentalement, et il avait la façon de parler de mon Rudy, ses mots que j’étais seule à comprendre – Rudy disait mal les »T » et les « S », il me disait : « je craime » pour dire « je t’aime ». C’est ce même langage que j’entendais. C’était peu être mon imagination, peu importe, je crois que cela n’a aucune importance. L’important pour moi était de reprendre pied dans la vie, et c’était ma chair, mon sang, mon amour s’est reporté sur ma fille, ce nouveau bébé.

Je voudrais raconter quelque chose encore à ce sujet, puisque je raconte tout ce qui concerne Rudy.  C’est un peu bizarre, mais je suis peu être quelqu’un de sensible, je suis attentive à des tas de petites choses. Un jour BB, ma fille avait presque environ trois ans, elle regardait une bague que je portais (mon alliance en fait) Elle m’a dit : « Oh maman, moi j’aimerai bien une bague plus grande, large, blanche avec des dessins » et elle me montrait un triangle avec ses petites mains. Je lui ai demandé si elle avait vu cette bague, mais elle n’a pas pu l’expliquer. La bague qu’elle décrivait était celle que Rudy aimait tellement, qu’il me chipait  presque chaque soir, et que je lui avais mise au doigt dans son petit cercueil…

Depuis longtemps, depuis la naissance de ma fille, je n’avais plus pensé à cette possibilité de même personne, de transfert de vie d’un enfant à un autre. Mais j’ai été de nouveau très secouée, je dois le dire, je me suis demandé s’il n’y avait pas des mystères que nous sommes encore loin de pouvoir comprendre.

Ma vie a été très marquée par cet accident, c’est normal. Je n’ai plus pu assister à des mariages. Pour certaines personnes, le jour de leur mariage est le plus beau des souvenirs, pour moi, c’est le souvenir le plus arrachant, le plus cruel.

Je peu penser avec une certaine joie à tout ce qui s’est passé le matin, et puis ensuite…

Pendant longtemps, chaque fois que j’y pensais, je pleurais. Par moment j’ai encore des cauchemars, je l’entends crier, appeler au secours. Parfois je l’imagine encore m’appelant, criant quand il est tombé dans ce trou.

J’ai eu très peur à l’approche des quatre ans de BB, peur qu’on me la reprenne aussi, je ne vivais plus. Il reste des angoisses, on ne peut pas les empêcher.

Je me suis coupée du monde à un certain moment, je voulais garder ma grossesse à moi, mon bébé à moi, je restais enfermée, j’étais toujours chez moi. Ce n’est qu’après le cap des quatre ans que j’ai pu refaire des connaissances, reprendre contact avec l’extérieur. Je me suis mise à faire des démonstrations de produits de beauté. Je me sens différente, plus ouverte qu’avant, en fait, j’était très timide. J’ai l’impression de mieux comprendre les autres.

Je ne voudrais pas que ce que je raconte là ne soit que du négatif. Je voudrais dire à celles à qui une telle chose est arrivée que le lien n’est jamais coupé avec un enfant.

Le chagrin s’estompe, on n’oublie pas, mais on finit par supporter, et on réalise que le souvenir, personne ne peut nous le prendre, que la vie est là et nous permet d’avoir d’autres espoirs. Ma fille est merveilleuse, elle travail bien à l’école, elle est une façon d’avoir le courage de continuer.

 

15:24 Écrit par plante dans Temoignages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : temoignage, rudy |  Facebook |